Langue

Inoffensivité de textiles fonctionnalisés

De plus en plus de textiles fonctionnalisés (parfumés, anti-feu, antitaches, waterproof, antimicrobiens, amincissants, anti-UV…) apparaissent sur le marché. Toutefois, ces produits innovateurs ne doivent en aucun cas engendrer d’effets néfastes sur notre santé. Il convient donc de vérifier la compatibilité tissulaire des textiles apprêtés, de vérifier que les nouvelles substances utilisées pour la fonctionnalisation ne présentent pas d’effets toxiques sur la peau (cytotoxicité, irritation, sensibilisation,…).

Evaluation de la toxicité cellulaire (cytotoxicité)

Méthode d'essai

ISO 10993-5 "Evaluation biologique des dispositifs médicaux – partie 5 - essais de cytotoxicité : méthodes in vitro"
Culture in vitro : fibroblastes de souris (cellules L929)

Cette méthode de test est initialement destinée à déterminer si les dispositifs médicaux peuvent libérer des substances biologiquement nocives mais se prête également à l’évaluation de la sécurité des textiles.

Ce test est très sensible suite à l’isolement des cellules de mammifères en culture (in vitro) et à l’absence des mécanismes protecteurs qui assistent les cellules dans le corps.

Il est utile pour le screening de matériaux (afin de distinguer les matériaux réactifs des non réactifs) donnant une indication prédictive de sa biocompatibilité, pour les comparaisons de lot à lot, pour le remplacement d’un matériau actuellement utilisé, pour déterminer l’impact d’un changement de production...

Principe

Des cellules de mammifères sont mises en contact avec un extrait textile. La toxicité cellulaire est ensuite déterminée par mesure de la viabilité cellulaire avec un test MTT. Ce dernier mesure le potentiel réducteur des cellules vivantes actives par réaction colorimétrique (réduction du MTT en formazan coloré). L’intensité de la coloration mesurée est par conséquent proportionnelle au nombre de cellules vivantes présentes lors du test et à leur activité métabolique.

Evaluation

Les résultats sont exprimés sous forme d’un pourcentage par rapport au 100% de viabilité (contrôle). Si la moyenne de la viabilité cellulaire des échantillons testés est inférieure à 70%, l’extrait textile est considéré comme étant cytotoxique.