Langue

Le 5 juin: Journée Mondiale de l'Environnement

Comment concilier la croissance économique à long terme et la viabilité de la planète

Source : nbn.be - 27/05/2015

Le thème de la JME cette année est le suivant : « Sept milliards de rêves. Une seule planète. Consommons avec modération.». L’idée est de faire comprendre aux gens que le bien-être de l’humanité, de l’environnement et le fonctionnement de l’économie reposent essentiellement sur la gestion responsable des ressources de la planète. Cependant, les preuves s’accumulent et montrent que les populations consomment bien plus de ressources naturelles que ce que la planète peut fournir durablement.

De nombreux écosystèmes terrestres ont presque atteint un point de non-retour ou d’épuisement critique, sollicités par la forte croissance démographique et le développement économique. En 2050, si les modes de consommation et de production actuels restent inchangés, avec une augmentation de la population qui devrait atteindre 9,6 milliards, nous aurons besoin de trois planètes pour maintenir nos modes de vie et de consommation.

Des normes mondiales sur le développement durable et l’empreinte environnementale

Le Comité européen de normalisation (CEN) et l'Organisation internationale de normalisation (ISO) offrent une gamme complète de normes et de documents normatifs traitant des questions environnementales.

  • L’ISO a élaboré des normes qui aident les organisations à adopter une approche proactive pour la gestion des questions environnementales : la famille ISO 14000 (Systèmes de gestion de l'environnement), développée par l'ISO/TC 207. Le fait que la direction de ce comité ISO soit partagée entre un pays développé et un pays en développement, garantit que les besoins des pays en développement soient pris en compte dans l'élaboration des normes.
  • Des normes et des documents normatifs tels que la NBN EN ISO 14064 et le CEN ISO/TS 14067 aident à relever le défi du changement climatique. Le premier traite de la comptabilité et de la vérification des gaz à effet de serre, tandis que le second traite de la mesure de l'empreinte carbone des produits. L’ISO collabore également avec l'Organisation pour l'alimentation et l'agriculture des Nations Unies (FAO) et l'Organisation météorologique mondiale (OMM) sur l’élaboration de normes plus détaillées pour le mesurage des variables climatiques essentielles qui aident à caractériser les effets du changement climatique.
  • L’ISO et le CEN développent également des documents normatifs pour faciliter la fusion des objectifs économiques et environnementaux, en encourageant l'inclusion d’aspects environnementaux dans la conception des produits.

La croissance économique ne devrait pas conduire automatiquement à une hausse des taux d'utilisation des ressources et à des impacts environnementaux accrus. Les normes peuvent aider les organisations à trouver des solutions environnementales durables.