Langue

Les risques du sommeil

Bonne nuit… en toute sécurité

Sous le titre "Risks in the sleeping environment" la Commission Européenne désire donner un mandat au CEN pour une normalisation relative à la sécurité des articles pour les enfants. Un mandat est un ordre explicite pour développer des normes européennes en soutien de la législation et sur base desquelles les producteurs peuvent démontrer la sécurité de leurs produits et leur conformité à la législation.
Le chemin entre le mandat et une série de normes finalisées est encore très long, mais il est néanmoins clair qu’il s’agit d’une initiative ayant un impact considérable. Le texte d’introduction de ce mandat cite en tout cas que se produisent pas moins de 133.000 accidents par an avec des articles pour les enfants qui pourraient être évités par une communication plus claire ou un design plus sûr.

Le mandat inclut cinq catégories de produits :

  • matelas pour lits d’enfant
  • capitons pour lits d’enfant
  • crèches et hamacs
  • édredons
  • sacs de couchage

Selon le mandat, les risques les plus importants pour la sécurité des bébés et jeunes enfants sont :

  • strangulation et suffixation
  • risque de feu
  • blessures à cause de chutes ou d’être serré
  • surchauffement
  • mort subite du nourrisson

Le système d’alerte rapide Europese RAPEX a déjà signalé plusieurs types de capitons ou de sacs de couchage comme étant dangereux. Ces produits ont été enlevés du marché par les autorités surveillantes.
En ce moment, il n’y a pas de normes européennes pour les cinq groupes de produits susmentionnés. Il est donc nécessaire de rédiger des normes de sécurité pour éliminer ou pour au moins réduire le plus possible les risques relatés à ces produits.
La commission UE demande à CEN d’inclure dans les nouvelles normes des méthodes d’essai ainsi que des exigences de produits et qu’elles tiennent compte de l’âge et du comportement typique de l’enfant.
CEN doit aussi considérer les législations nationales et les normes déjà existantes en Europe et qui sont surtout présentes en France et au Royaume Uni.
Après l’approbation du mandat, le CEN sera accordé une période de trois ans pour développer les normes. La période peut être brève, mais cela indique que le problème est prioritaire au sein de la commission UE.

Plus d’informations : fred [dot] foubert [at] centexbel [dot] be