• concept économique
  • Fibres
  • Fils
  • Habillement
  • Processus
  • Produit
  • Produits chimiques
  • Tests
  • Reset All
  • Abaca

    L'Abaca (Musa textilis) est une espèce de bananier originaire des Philippines, qui est récoltée pour sa fibre, appelée chanvre de Manille, extraite de ses grandes feuilles oblongues et de ses tiges. La fibre est résistante à l'eau marine et utilisée pour fabriquer des ficelles et des cordes.

  • Adhésif

    Un adhésif est une substance qui est appliquée sur une ou sur les deux surfaces de deux objets séparés dans le but de les lier de manière à résister leur séparation. L’utilisation d’adhésifs offre plusieurs avantages à d’autres techniques de liage, telles que la couture, le liage mécanique et thermiques, dont la possibilité de lier différents matériaux, de distribuer la pression de manière plus efficace à travers le joint, le prix intéressant et le processus facile, l’esthétique et une plus grande flexibilité de design. Les désavantages sont entre autres la moindre stabilité aux températures élevées, ainsi que la difficulté de lier des grands objets avec une petite surface de liage. Les adhésifs sont organisés selon leur méthode d’adhésion et ensuite selon leur réaction chimique ou non lors de l’endurcissement. Ils peuvent également être classifiés selon leur origine naturelle ou synthétique, ou selon leur phase physique d’origine (liquide, solide, gazeuse).

    Photo d'un pair de jeans aux coutures collées - réalisation de Centexbel pour G+N (Pays-Bas) à l’aide de hotmelt.

  • Alcool polyvinylique (PVA)

    L'alcool polyvinylique est une solution d'alcool polyvynilique dans l'eau. La fibre PVA est utilsée dans l'industrie comme une fibre à haute performance.

  • Amiante

    L’amiante (ou « asbeste » en ancien français) est un terme désignant certains minéraux à texture fibreuse utilisés dans l’industrie. Ce sont des silicates magnésiens ou calciques ayant des propriétés réfractaires. La fibre est d'abord écrasée pour ouvrir la masse fibreuse, puis cardée et filée pour en former des fibres rondes avec une longueur de 1 à 30 cm. L'amiante a une très bonne résistance à la chaleur, au feu, à la tension, aux agressions électriques et chimiques, ainsi qu'un excellent pouvoir absorbant. La fibre a une bonne résistance à la dégradation et n'est pas attaquée par des insectes ou des microorganismes. L'amiante est utilisé dans des vêtements ignifuges, tapis roulants, patins de frein, joints, garnitures industrielles, cables electriques, et des matériaux d'isolation (sonore)...
    Cependant ce matériau est toxique. L'inhalation de fibres d'amiante est à l'origine de l'asbestose (fibrose pulmonaire) ; de cancers broncho-pulmonaires, ainsi que de cancers de la plèvre (mésothéliome) et de cancers du larynx des voies digestives.

  • Angora

    Ne confonds pas ces matières premières: le mohair vient de la chèvre et l'angora du lapin.

  • Anorak

    L'anorak est un vêtement d'origine inuit utilisé par temps froid ou pluvieux.

  • Antimoine (Sb)

    CAS: 7440-36-0
    Elément chimique métalloïde qui est connu depuis l'Antiquité. L'antimoine se trouve dans la nature, mais il est surtout obtenu dans les mines de stibnite (Sb2S3) et de valentinite (Sb2O3). Nicolas Lémery, chimiste français, était le premier à faire une étude scientifique de l'antimoine et de ses composés. Il a publié son étude en 1707.
    Applications: l'antimoine est un catalyseur dans la production de polyester et utilisé comme retardateur de flamme et dans beaucoup d'autres applications.
    Risque de santé: l'exposition prolongée à l'antimoine (9 mg/m³ d'air) peut provoquer l'irritation des yeux, de la peau et des poumons.

  • Armure

    Mode d'entrecroisement des fils de chaîne et de trame constituant un tissu. L'aspect et les propriétés telles que la résistance et la déformabilité sont déterminées par l'armure.

  • Armure satin

    Le satin est une armure dont les liages sont répartis de manière à se dissimuler pour présenter une surface lisse et souvent brillante à l’endroit et mate à l’envers. Elle est constituée de flottés de chaîne pour le satin chaîne ou de flottés de trame dans le cas d’un satin trame. Le satin est une armure fragile car il est plus facile de faire des accrocs à cause des longs flottés.

  • Armure sergé

    Le sergé est une armure caractérisée par des côtes obliques sur l'endroit produites par le déplacement des liages de la valeur d'un fil à chaque coup de trame. Le fil de trame passe sous un, puis sur deux autres fils de chaîne (ou plus) en décalant d'un fil à chaque passage.

  • Armure toile

    La toile est l'armure la plus simple. le fil de trame passe alternativement sur puis sous un fil de chaîne, et réciproquement.

  • Arsenic (As)

    CAS: 7440-38-2
    L’arsenic est l'élément chimique de numéro atomique 33. Pur, il se présente comme un solide cristallin argenté. L'arsenic corps simple polymorphe existe à l'état natif au moins sous deux variétés allotropiques, qui sont autant d'espèces minérales définies de la catégorie élément natif, soient l'arsenic natif et l'arsénolamprite.
    Applications: Arsenic et ses composés sont utilisés dans la production de certains colorants, pesticides, produits en bois traité, herbicides, et insecticides.
    Risques de santé: La toxicité de l’arsenic dépend de sa nature chimique : l'arsenic inorganique est beaucoup plus toxique que l'arsenic organique. L'intoxication à l'arsenic se traduit par des symptômes immédiats, dont des vomissements, des douleurs œsophagiennes et abdominales et des diarrhées sanguinolentes, entraînant le collapsus et la mort.

  • Astrakan

    L'astrakan ou breitschwanz (ou breitschwantz) est une fourrure bouclée de jeune agneau karakul tué entre 2 et 3 jours (ce qui lui confère son bouclage particulier) qui transitait à l'origine par la ville d'Astrakhan (Russie), capitale d'un khanat mongol aux 15e et 16e siècles.

  • Autoclave

    Un autoclave est un récipient à parois épaisses et à fermeture hermétique conçu pour réaliser sous pression (de quelques bars) soit une réaction industrielle, soit la cuisson ou la stérilisation à la vapeur. Pour qu'un matériel soit considéré comme stérile, la probabilité théorique d'isoler un germe doit être inférieure à 1 pour 1 million. Dans l'industrie textile il sert à effectuer certaines opérations d'ennoblissement et dans l'industrie chimique, un autoclave est utilisé pour endurcir des enductions et pour volcaniser le caoutchouc.

  • Bas

    Le terme bas est le diminutif du mot "bas de chausse" (distinct de hauts-de-chausses) qui désignait la partie des vêtements masculins recouvrant la jambe du pied au genou.

  • Bas de compression

    La contention élastique des membres inférieurs est un dispositif élastique permettant de comprimer le réseau veineux superficiel et de limiter la formation d’œdèmes. La compression permet de favoriser le retour veineux par le système profond, le système superficiel étant comprimé. Cela aide à la reperfusion d'une thrombus (phlébite).

  • Big data

    Le big data, littéralement « grosses données », ou mégadonnées, désigne des ensembles de données devenus si volumineux qu'ils dépassent l'intuition et les capacités humaines d'analyse et même celles des outils informatiques classiques de gestion de base de données ou de l'information

  • Big science

    Big science est un terme utilisé par les scientifiques et les historiens de la science pour décrire une série de changements dans la science qui s'est produite dans les pays industrialisés, pendant et après la seconde Guerre Mondiale, que le progrès scientifique de plus en plus en vint à s'appuyer sur des projets de grande envergure généralement financés par des gouvernements nationaux ou des groupes de gouvernements.

  • Biomatériau

    Un matériau conçu pour interagir avec les systèmes biologiques, qu'il participe à la constitution d'un dispositif à visée diagnostique ou à celle d'un substitut de tissu ou d'organe ou encore à celle d'un dispositif de suppléance (ou d'assistance) fonctionnelle.

  • Brevet

    Un brevet est un titre de propriété industrielle qui confère à son titulaire un droit d'interdire à un tiers l'exploitation de l'invention de l'objet du brevet à partir d'une certaine date et pour une durée limitée.

  • Cadmium (Cd)

    Cas: 7440-43-9
    Le cadmium est l'élément chimique de numéro atomique 48. Le corps simple cadmium est un métal blanc argent brillant, légèrement bleuté, tendre et mou, très malléable et ductile, avec un éclat blanc d'étain. Il est plus mou que le zinc et l'étain. Le cadmium est soluble dans les acides forts concentrés et parfois dilués.
    Applications: environ 75% est appliqué dans les batteries Ni-Cd, la majorité du restant dans la production de pigments, d'enductions, de revêtements et comme stabilisateur dans la plasturgie.
    Risques de santé: La nourriture est une grande source de cadmium, et plus en particulier le foie, les champignons, crustacés, poudre de cacao et les algues séchées. Des personnes habitant dans la proximité de déchèteries dangereuses ou d'usines émettant du cadmium dans l'air ou des personnes travaillant dans des usines de raffinerie de métaux sont exposées à des risques. L'inhalation de cadmium peut gravement endommager les poumons et même provoquer la mort.

  • Calicot

    Fin tissu de coton non blanchi, souvent utilisé pour la reliure de livres.

  • Caoutchouc

    Le caoutchouc est un matériau qui peut être obtenu soit par la transformation du latex sécrété par certains végétaux, soit de façon synthétique à partir de monomères issus de combustibles fossiles. Le caoutchouc naturel provient du latex issu de plantes comme l’hévéa et le guayule (plante d’origine mexicaine). Le mot caoutchouc dérive du mot d’une langue indigène équatorienne: ca-o-chu, ce qui signifie "bois qui pleure", en rapport avec le fait de saigner les troncs pour extraire la sève des arbres.

  • Cardage

    Avant de pouvoir être filée, une fibre naturelle doit être cardée ou peignée, en fonction du matériau et du résultat souhaité. Le cardage consiste à démêler et aérer les fibres textiles à partir de divers matériaux bruts. Le cardage s'effectue avec une paire de cardes à main, ou une cardeuse à rouleau, et l'on obtient un rouleau avec les cardes à main, ou une nappe avec la cardeuse.

  • Cashemire

    Laine du poil de cachemire (aussi connu comme "cachemire"), une fibre fine (de 19 à moins de 12 microns) et très douce, qui est obtenue à partir du poil de la chèvre cachemire, à la fin de l'hiver.

  • Cashemire

    Laine récoltée de la chèvre Cachemire. Le cachemire est une fibre fine, très douce et souple, d'une longueur entre 12 et 19 µm. Les couleurs varient entre le blanc, le gris, le marron et le noir. Les fines fibres désirées se trouvent dans le "sous-poils". Les fibres coriaces de la couche supérieure sont écartées de manière machinale. Par chèvre on peut récolter 150 gr à la fois. Le cachemire est une fibre naturelle très chère et est donc souvent mélangée avec d'autres laines. Le prix dépend surtout de la finesse de la laine. Par conséquent, les fibres et les articles en cachemire ont une excellente isolation thermique et un poids léger.

  • Cashgora

    La chèvre cashgora est née du croisement entre la Chèvre cachemire et la Chèvre Angora dans le but de créer une toison d'excellente qualité. En effet, la laine obtenue associe à la délicatesse de la première matière, le caractère brillant de la seconde. En outre, le cashgora est également réputé pour sa résistance, sa blancheur, son élasticité ainsi que son remarquable pouvoir isolant.

  • Cellules photovoltaïques

    Les cellules photovoltaïques sont des semi-conducteurs qui sont en mesure de générer une tension électrique sous l’influence des rayons (solaires). Plusieurs cellules sont connectées afin de produire une quantité d’énergie substantielle.

  • Cellulose

    La cellulose est un glucide généré par presque toutes les plantes, en particulier des arbres.

  • Chanvre

    Les fibres de chanvre ont été utilisées de manière intensive au cours de l'histoire dans la production de cordes, de textiles, de matériaux industriels. Le chanvre a souvent été appliqué dans la fabrication de voiles. Le nom canevas (toile de chanvre) est dérivé de cannabis. Le chanvre pur a une texture semblable au lin.

  • Chaussette

    Une chaussette est un bas qui s'arrête à mi-jambe ou à la cheville et se porte à l'intérieur d'une chaussure.

  • Chemisier

    Le chemisier ou corsage est un vêtement féminin avec col et manches longues qui recouvre le buste, le haut du corps et se ferme devant avec des boutons.

  • Chenille

    Fil constitué de petits fils très courts insérés lors du retordage entre deux fils de maintien et qui donne un aspect "chenille". Le fil est habituellement fabriqué en coton, mais aussi d'acrylique, rayon ou d'oléofines.

  • Chlorofibre

    Les chlorofibres ou Rhovyl sont des fibres textiles synthétiques réalisées à partir du PVC avec une base issue de produits naturels dérivés (sel marin, charbon et pétrole).

  • Collants

    Les collants (pluriel plus fréquent pour paire de collants), ou le collant, sont un sous-vêtement ou vêtement moulant qui couvre les jambes des pieds à la taille.

  • Colorant à mordant

    Le colorant à mordant est un colorant appliqué sur un mordant ; le mordant peut être un sel métallique qui est fixé sur la fibre par un traitement préalable à la teinture. Le colorant se fixe sur ce sel au cours de la teinture ultérieure et forme ainsi un complexe très solide. Suivant le sel fixé, un colorant donné produira une nuance différente. Ce procédé est appelé mordançage . Appliqué sur coton on parle de colorants d'Alizarine. Appliqué sur laine on parle de colorants au chrome ; les colorants au chrome sont des colorants solubles utilisés en teinturerie pour la teinture des fibres animales. Les teintures avec les colorants au chrome sont très tenaces, mais elles ont des nuances plutôt ternes. La famille des colorants au chrome se compose de différentes classes suivant le moment d'application du chrome.

  • Colorant azoïque

    Les colorants azoïques sont caractérisés par la présence au sein de la molécule d'un groupement azoïque reliant deux noyaux benzéniques. Les colorants azoïques insolubles sont utilisés en teinturerie pour la teinture des fibres cellulosiques sous toutes ses formes. Plusieurs pigments azoïques ont des propriétés mutagènes et cancérogènes, dont l'orange dinitroaniline, l'orange ortho-nitroaniline et le pigment orange 1, 2, et 5.
    L'exposition aux colorants azoïques benzidines est traditionnellement associé avec le cancer de la vessie. Par conséquent, la production de colorants azoïques benzidines a été arrêtée dans les années 1980 dans les pays industrialisés de l'Ouest.
    Certains colorants azoïques dégradent sous des conditions réductives libérant des amines aromatiques. La production et la vente de biens de consommateurs comportant certaines amines aromatiques ont été prohibées dans l'Union Européenne en septembre 2003. En raison que seulement un nombre restreint de colorant ne contenaient qu'un nombre également restreint d'amines, peu de produits ont été réellement affectés par la mesure.

  • Colorant cationique, colorant basique

    Les colorants cationiques anciennement nommés colorants basiques sont des colorants solubles utilisés en teinturerie pour teindre la laine en coloris pastel (bébés). Ils sont aussi parfois utilisés sur coton, ainsi que sur certains types de polyamides et polyester modifiés.

  • Colorant direct

    Un colorant direct ou "colorant substantif" est un colorant soluble utilisé en teinturerie. Il permet de teindre directement les fibres d'origine cellulosique. Les teintures n'offrent généralement qu'une solidité, une résistance limitée aux épreuves humides : eau, lavage et à la sueur. Les solidités lumière sont variables : faibles à assez bonnes pour la majorité des colorants directs, bonne à très bonne pour les autres (utilisés en ameublement).

  • Colorant dispersé

    Un colorant plastosoluble ou dispersé sert à teindre les fibres artificielles et synthétiques. À la découverte de l'acétate de cellulose, une fibre artificielle, aucune des classes de colorants sur le marché ne pouvait la teindre. Les chercheurs ont fini par trouver qu'il était possible de teindre cette fibre avec des colorants insolubles d'une finesse extrême. Au fil de la découverte des fibres synthétiques, il s'est avéré nécessaire de continuer les recherches et de créer ainsi des familles de colorants plastosolubles ou dispersés parfois spécifiques à leur usage.

  • Colorants de cuve

    Les colorants de cuve sont utilisés en teinturerie sur fibres cellulosiques et sur fibres animales, dans quelques rares cas, ils peuvent également être appliqués sur des fils synthétiques. Ce sont des colorants insolubles rendus solubles avec des agents réducteurs en milieu fortement alcalin. Cette action se nomme cuver ou réduire. Sous la forme soluble ils ont la capacité de teindre. Après la teinture, il faut oxyder les colorants pour régénérer la forme insoluble du colorant au sein de la fibre. On obtient ainsi des teintures très solides (grand teint).

  • Colorants textiles

    La coloration d'une substance est due à l'absorption ou à la réflexion par celle-ci de radiations lumineuses de longueurs d'onde bien spécifiques. Les colorants textiles comprennent des colorants acides qui sont surtout utilisés pour la teinture de laine, de soie et de nylon et des colorants directs ou substantifs qui ont une bonne affinité avec les fibres cellulosiques. Les colorants mordants nécessitent des substances chimiques, tels que les sels, pour réaliser une bonne affinité avec les matériaux à teindre. Ils sont utilisés pour la teinture de fibres cellulosiques, de laine, de soie après que ces matériaux ont été traités aux sels métalliques. Les colorants au soufre, utilisés dans la teinture de cellulose, sont bon marchés mais produisent des couleurs peu brillantes. Les colorants azoïques sont des pigments insolubles appliqués au sein de la fibre, d’abord à l’aide d’un composé de couplage soluble suivi d’un traitement alcalin diazoté. Les colorants de cuve, insoluble à l’eau, sont transformés en composés incolores solubles à l’aide d'hydrosulfite de sodium alcalin. La cellulose absorbe ces composés incolores qui sont ensuite oxydés en pigments insolubles. Ces colorants ont une excellente solidité des coloris. Les colorants disperses sont des suspensions de pigments organiques insolubles finement divisés qui sont appliqués dans la teinture de fibres hydrophobes telles que les polyesters, le nylon et les acétates de cellulose.

  • Combinaison "peau de requin"

    La peau de requin a inspiré plusieurs combinaisons de piscine ces dernières années. Sa structure particulière a permis d'améliorer les performances de certains grands sportifs. Ces combinaisons de piscine se sont développées principalement depuis les Jeux Olympiques de Sydney en 2000. Les combinaisons de Speedo comme la Fastskin, la Fastskin II et dernièrement la LZR Racer sont directement inspirées de la peau de requin.Les requins peuvent réaliser des performances de nage impressionnantes sans donner l'apparence de faire des efforts considérables. Outre la forme de leur corps, des écailles particulières, les denticules, joueraient un rôle crucial en réduisant la traînée, tout en produisant de la poussée ! La peau des squales a inspiré la conception de combinaisons de natation révolutionnaires.

  • Composite

    Les composites sont des matériaux composés d’au moins deux matériaux différents. Pour des applications structurelles, de tels matériaux sont généralement limités aux composites renforcés de fibres, dans lesquels des fibres sont dispersées dans une matrice. Le terme « composite » n'est toutefois pas réservé aux plastiques renforcés de fibres (Fibre-reinforced Plastics ou FRP). « Composite » est en effet le nom générique donné à des produits ou matériaux constitués de différents composants tels que panneaux de bois, béton, asphalte, textiles enduits, amalgames dentaires, verre de sécurité feuilleté, etc.

  • Compoundage

    Le compoundage consiste en la préparation de formulations plastiques ou de fibres synthétiques en mélangeant des polymères et des additifs (fonctionnels) en état liquide.

  • Conception de produit

    Spécification détaillée des différentes parties d'un produit et de leur rapport avec l'ensemble. Une conception de produit doit tenir compte de la manière dont le produit répond à sa fonctionnalité envisagée de manière efficace, sûre et fiable. De plus, la production doit être économique et le produit doit être attirant pour les consommateurs/utilisateurs ciblés.

  • Consommation durable

    Désigne un mode de consommation basé sur l'utilisation de services et/ou de produits qui répondent à des besoins fondamentaux et améliorent la qualité de vie, tout en réduisant au minimum l'utilisation de ressources naturelles et de matières toxiques, ainsi que les rejets de déchets et de polluants durant le cycle de vie du service ou du produit. L'objectif est de ne pas compromettre les besoins des générations futures.

  • Cool Wool

    Les fibres Cool Wool sont plus de trois fois plus fines qu'un cheveu humain moyen. Grâce à sa respirabilité et sa capacité isolante, la fibre tient le porteur au chaud dans des environnements très froids et frais dans les climats les plus chauds.

  • Costume

    Un complet (complet-veston, costume, veston-cravate ou familièrement costard) est un vêtement masculin composé d'une veste souvent appelée veston, d'un pantalon et parfois d'un gilet.

  • Coton

    Le coton dont le nom vient de l'arabe qutuun est une fibre végétale qui entoure les graines des cotonniers « véritables » (Gossypium sp.), un arbuste de la famille des Malvacées. Cette fibre est généralement transformée en fil qui est tissé pour fabriquer des tissus doux et perméables à l’air.

  • Coutil à matelas

    Le coutil à matelas est un tissu d'armure croisée, très serré, qui se fait généralement en uni ou à rayures de couleurs tissées, parfois aussi à dessin Jacquard, utilisé principalement pour la confection de matelas.

  • Cravate

    Une cravate est une bande de tissu destinée à être passée autour du cou, sous le col d'une chemise, et qui se noue par devant. Elle dissimule les boutons de fermeture de la chemise.
    La cravate moderne est un attribut vestimentaire particulier d'un régiment de hussards croates créé sous Louis XIII, et dont l'uniforme comprenait une écharpe blanche dont la mode gagnera la cour de France. Ce régiment de cavalerie légère recevra de Louis XIV, en 1666, le nom de Royal-Cravates. Il est aujourd’hui le 10e régiment de cuirassiers de l'armée française. Le mot cravate tire de là son origine, une déformation du mot "croate".

  • Crêpe

    Le crêpe est un tissu qui a été travaillé pour avoir un aspect ondulé. Le mot vient du latin crispus, qui signifie frisé, ondulé, et est devenu cresp en ancien français puis crêpe. Le crêpe peut se fabriquer avec de la soie ou de la laine, mais on en fait également aujourd'hui à partir de polyester et également du coton.

  • Cretonne

    La cretonne est un tissu assez fort, constitué de fils de chanvre, de lin ou de coton sur une armure de toile et dont la contexture est carrée. Elle est principalement employée pour l'ameublement (housses de protection pour les meubles, rideaux), le linge de maison (sous-taies).

  • Crin de cheval

    Le crin de cheval est le poil long de la crinière ou de la queue des chevaux. Le crin de cheval a de multiples applications telles que la garniture, les brosses, les archets, les tissus résistants à 'usure et le renfort de plâtrage. Il est soit rigide soit très fin et souple selon l'élevage et d'autres conditions.

  • Cylindre d'alimentation

    Un cylindre d'alimentation transporte un fil vers une prochaine phase de la production textile.

  • Dalle de moquette

    Les dalles de moquette sont fabriquées sous la forme de carrés ou de rectangles coupés. Leur plus grand avantage - surtout pour le marché commercial - est qu'en cas d'usure ou de détoriation il suffit de remplacer une seule dalle au lieu de la moquette entière.

  • Damas

    Le damas est une étoffe de soie, de couleur monochrome avec une armature de satin, caractérisée par un contraste de brillance entre le fond et le dessin formé par le tissage (armure).

  • Débourrure

    Fibres de laine courtes, déchets de la laine cardée.

  • Denier

    Le titre d’un fil exprimé en deniers (abréviation den) est la masse en grammes de 9 000 mètres de ce fil.
    Ainsi : 1 den = 1,111.10-7 kg.m-1 = 1,111 dtex
    Pour la conversion des décitex aux deniers, il faut multiplier le titre du fil par 0,9 - et diviser par 0,9 pour la conversion dans l'autre sens.

  • Denim

    Le denim, contraction de « de Nîmes » est un tissu de coton à armure de serge avec un petit motif oblique caractéristique. C'est le tissu utilisé notamment pour la confection des jeans.

  • Design, Conception

    Réalisation d'un concept ou d'une idée en forme d'une configuration, modèle, moule, schéma, plan ou spécification (servant de base pour la production effective ou commerciale) et qui aide à réaliser les objectifs envisagés de l'article.

  • Dessin ou modèle industriel

    Un dessin ou modèle industriel est constitué par l’aspect ornemental ou esthétique d’un objet. Il peut être tridimensionnel – il s’agit alors de la forme ou de la surface de l’objet – ou bidimensionnel, par exemple un assemblage de lignes ou de couleurs.

  • Développement de produits

    La création de produits aux propriétés nouvelles ou différentes qui offrent un avantage nouveau ou supplémentaire au consommateur/utlisateur. Le développement de produits peut comprendre tant la modification de produits existants ou de leur présentation que la formulation d'un produit entièrement nouveau qui répond aux besoins d'un consommateur ou créneau de marché nouvellement défini.

  • Dossier de tapis

    Un dossier de tapis peut être composé de plusieurs éléments: en général, le support primaire est un textile tissé ou un non-tissé sur lequel les fils ont été tuftés. Le support secondaire consiste d'un textile tissé ou d'une couche de polymère attaché au dossier du tapis.

  • Doublure

    La doublure est la couche intérieure (en tissu, fourrure ou autre matériau) insérée dans des vêtements, chapeaux, valises, rideaux, sacs à main et objets similaires.

  • Écaille

    La fibre de laine est recouverte d'écailles ; sa section montre une sorte d'écorce appelée cuticule où se creuse un canal.

  • Écharpe

    L'écharpe ou le foulard (au Québec) est un vêtement qui, hormis sa fonction esthétique, est destiné à protéger le cou contre les intempéries, essentiellement le froid et le vent. L'écharpe se présente en général comme un rectangle allongé de tissu (mousseline, soie) ou de laine que l'on enroule autour du cou ou on jette sur les épaules.

  • Écoconception

    L'écoconception est définie comme "une démarche préventive et innovante qui permet de réduire les impacts négatifs du produit, service ou bâtiment sur l’environnement sur l’ensemble de son cycle de vie (ACV), tout en conservant ses qualités d’usage."
    L'écoconception est une approche qui prend en compte les impacts environnementaux dans la conception et le développement du produit et intègre les aspects environnementaux tout au long de son cycle de vie (de la matière première, à la fin de vie en passant par la fabrication, la logistique, la distribution et l'usage).

  • Écolabel

    Un écolabel, label environnemental ou label écologique est un label de qualité octroyé à des produits ou des prestations de services ayant un impact environnemental moindre qu'un produit ou service comparable.

  • Économie circulaire

    L'économie circulaire est un système économique qui vise à optimiser la réutilisation de produits et de matières premières et de réduire la destruction de valeur. Cette approche contraste avec le système linéaire actuel dans lequel les matières premières sont transformées en produits et détruites à la fin du cycle de vie.

  • Economie de la fonctionnalité

    L’économie de la fonctionnalité substitue à la vente d’un bien la vente d’un service remplissant les mêmes fonctions que le bien. Elle repose sur la valeur d’usage d’un produit et non sur la possession du produit. En effet, le produit reste la propriété du producteur et c’est son usage qui est facturé au client. La relation entre le fournisseur et le client s’étale alors tout au long de l’utilisation du bien et non plus de manière unique lors de la transaction de vente. Ce nouveau mode de consommation peut renforcer la position d’une entreprise sur son marché, favorise le maintien de l’emploi local et favorise la prolongation de la durée d’utilisation d’un produit. A travers l’optimisation de l’utilisation des ressources matérielles, l’économie de la fonctionnalité contribue à une économie plus durable.

  • Efficience des ressources

    L'efficience des ressources signifie l'utilisation durable des ressources naturelles de la terre tout en minimisant l'impact environnemental. Elle nous permet de produire plus avec moins et de créer une plus grande valeur ajoutée avec moins de matériaux.

  • Elasthane

    L’élasthanne ou l'élasthane est une fibre synthétique réputée pour son élasticité. Mis au point en 1958 par le scientifique Joseph Shivers (DuPont), ce matériau est dérivé de l'élastomère polyuréthane.

  • Élastomère

    Un élastomère est un polymère visco-élastique (à la fois résitant à la déformation et élastique). Ce qui rend les élastomères spéciaux, c'est leur capacité de collisions élastiques, tels le rebondissement et l'étirement élastiques, qui leur permet de reprendre leur forme initiale après l'arrêt de la sollicitation. Cette caractéristique spéciale est acquise par la présence d'enchevêtrements et de nœuds de réseau (ces liaisons sont respectivement occasionnelles et définitives ; les ponts jouent le rôle de « ressorts »). Un élastomère supporte de très grandes déformations (jusqu'à environ 1 000 %) avant rupture, presque totalement réversibles. Au contraire, un polymère rigide qui serait déformé de 100 % garderait une déformation importante : il est qualifié d'« élasto-plastique ».

  • Encollage et désencollage

    Lors du tissage, on enrobe les fils de chaines par des colles qui servent à améliorer leurs résistances mécaniques mais aussi à diminuer les coefficients de frottement fil-fil. Les colles utilisées peuvent être à base d’amidon (insoluble dans l’eau) ou à base de carboxyméthylcellulose, alcool polyvinylique, dérivés acryliques, etc. (solubles dans l’eau). Elles gênent la teinture en empêchant le colorant de se fixer sur la matière textile provoquant, ainsi, un mauvais unisson. Le désencollage consiste à enlever le colle avant de procéder à l'ennoblissement ultérieur.

  • Enduction textile

    L'enduction textile consiste à déposer une couche (sous la forme d'une pâte) sur l'une ou sur les deux faces d'un substrat textile (tissé, tricoté, non-tissé...). L'enduction directe est une technique très commune basée sur l'application d'une ou de plusieurs couches de polyuréthane, de PVC, de résines acryliques, etc. sur le substrat textile à l'aide d'un racle, couteau ou rouleau...
    L'enduction textile sert à doter des textiles de propriétés supplémentaires (fonctionnalisation).

  • Ennoblissement textile

    Tous procédés mécaniques et chimiques utilisés pour améliorer la qualité ou pour modifier les propriétés du produit textile.

  • Équipement de Protection Individuelle (EPI)

    Un équipement de protection individuelle (EPI) protège un individu contre un risque donné, et selon l'activité qu'il sera amené à exercer. D'une manière générale, l'ensemble du corps peut et doit être protégé.

  • Éthylène glycol

    C2H6O2 - CAS:107-21-1 - composé organique utilisé comme matière première dans la production de fibres polyester et des formulations anti-gel. C'est une liquide sans odeur, incolorée, sucrée et visqueuse. L'étylène glycol est modérément toxique.

  • Étiquetage

    Les produits textiles sont étiquetés ou marqués aux fins d'en indiquer la composition en fibres lorsqu'ils sont mis à disposition sur le marché. L'étiquetage et le marquage des produits textiles est durable, aisément lisible, visible et accessible, et, dans le cas d'une étiquette, celle-ci est solidement fixée.

  • Etiquette pour l'entrien des textiles

    L’étiquetage pour l’entretien des textiles se présente sous forme d’étiquettes, souvent cousues sur les textiles. Il comporte des indications d’entretien ou de lavage en clair ou symbolisées. Les pictogrammes ISO sont des marques déposées de GINETEX (Groupement International d'Etiquetage pour l'Entretien des Textiles) fondé en 1963.

  • Extrusion (formation de fibres textiles)

    La majorité des fibres synthétiques et cellulosiques sont « extrudées ». Lors du procès d’extrusion, un liquide épais et visqueux est forcé à travers les petits orifices d’une filière afin de former des filaments continus de polymères en état semi-solide.
    A l’origine, les polymères de base sont en état solide et doivent être convertis en un état liquide avant de procéder à l’extrusion. Ceci est réaliser par un processus de fusion en cas de polymères thermoplastiques ou en les dissolvant dans un solvant approprié en cas de cellulose non thermoplastique. Si les matériaux de base ne peuvent être ni fondus ni dissolus, ils subirent un traitement chimique afin d’en former des produits dérivés solubles ou thermoplastiques.

  • Fermeture éclair

    La fermeture éclair, fermeture à glissière, fermeture à crémaillère, tirette ou encore zip est un dispositif mécanique permettant l'ouverture et la fermeture rapide d'un vêtement, d'un sac , de chaussures ou le raccordement et la séparation rapide de pièces de tissus. La fermeture se compose de deux bandes de tissu fort sur lesquelles sont serties des dents métalliques. Les bandes sont mises en regard l'une de l'autre, les dents étant décalées. Le passage d'une navette, appelée curseur, comportant deux gorges qui se rejoignent, permet d'engrener les dents ou de les séparer. Les gorges servent à guider les dents lorsque l'on fait glisser le curseur. La tirette proprement dite est la languette accrochée au curseur et qui permet de le déplacer. Inventé par Whitcomb Judson en 1893, le modèle moderne a été breveté par Gideon Sunback en 1913.

  • Feutre

    Le feutre est un textile non-tissé fabriqué par pression et ébouillantage de fibres naturelles (laine, fourrure) avec parfois un traitement chimique. Les fibres sont traitées (rétrécies) à l'eau chaude. Le feutre doit consister d'au moins 30% de laine en raison de de la forme unique et caractéristique de ses écailles qui provoque l’entrelacement des fibres de laine lors du frottement. Le feutre est appliqué dans la production de chapeaux, de draps de billard et dans les textiles industriels (drainage dans l'industrie papetière).

  • Feutres aiguilletés

    Les feutres aiguilletés sont généralement composés de fibres synthétiques (PES, PP). Ces fibres sont liées de manière mécanique par aiguilletage.

  • Fibre

    Des fibres sont des unités de matière dont la longueur égale au moins 100 fois le diamètre ou l'épaisseur. Des fibres appropriées pour la production textile sont suffisamment longues, fines et flexibles pour la formation de fils et la construction de tissus et pour résister aux exigences d'une utilisation prévue du tissu finalisé.

  • Fibre acrylique

    La fibre (poly)acrylique est une fibre très utilisée dans le domaine du textile, elle est produite par la polymérisation de la molécule d’acrylonitrile.

  • Fibre artificielle, fibre synthétique

    Fibre, dont la composition chimique, la structure et les propriétés sont adaptées de manière signifiante lors de la production. Les fibres synthétiques artificielles sont filées et tissées pour en faire une large série de biens de consommation ou de produits industriels, tels que des habillements, des textiles d’intérieur (textiles d’ameublement, tapis, rideaux…) et des pièces industrielles telles que des nappes tramées pour pneumatique et des courroies de transmission. A la base des fibres synthétiques sont des polymères caractérisés par des longues chaînes de molécules de grandes dimensions et de grand poids moléculaire. Souvent, les polymères utilisés dans la production de fibres synthétiques sont identiques ou similaires aux polymères utilisés dans la fabrication de produits plastiques, de caoutchoucs, des adhésifs et des enductions de surface.

  • Fibre coupée

    Fibre synthétique discontinue (coupée).

  • Fibre d'acétate

    L'acétate de cellulose est une matière plastique inventée en 1865. C'est l'ester acétate de la cellulose. L'acétate est surtout appliqué en textile sous les noms de célanèse ou d'acétate. Applications en lingerie, robes de mariée, robes de soirée, blouses. Actuellement, l'acétate est mélangé avec d'autres fibres, telles que le coton, la laine, le nylon. Il est aussi appliqué dans la fabrication de rideaux, langes et crayons-feutre.

  • Fibre de coco, coir

    La fibre de coco ou coir (de kayaru, corde en malayâlam) est une fibre végétale, naturelle qui entoure et protège la noix de coco, fruit du cocotier. Généralement, la fibre blanche est filée pour fabriquer des cordages et, en raison de sa forte résistance à l'eau salée, des filets de pêche. La fibre brune, plus solide, est davantage répandue. On la retrouve dans des toiles, brosses, paillassons, tapis, matelas, panneaux d’isolation et emballages.

  • Fibre de coupe, fibre coupée

    Les fibres de coupe sont caractérisées par une longueur limitée et peuvent être composées de n'importe quel matériel. Le term opposé est le filament dont la longueur est quasiment illimitée.

  • Fibre de laine

    La fibre de laine est composée de quatre couches (de l'extérieur vers l'intérieur): la couche cornée d'écailles (cuticula), une membrane intermédriare (subcutis), le cortex et la moelle (médulla).

  • Fibre de lin

    Les longues fibres de lin sont utilisées dans la production de lin. Au début, les fibres courtes étaient utilisées pour en faire des cordes et les tiges brisées comme combustible. Plus tard, on apprenait d'en faire du papier (les dollars américains sont toujours faits de lin). Aujourd'hui, les fibres de lin sont de plus en plus utilisées comme fibre de renfort dans les composites.

  • Fibre de soie

    La soie est une protéine naturelle sécrétée par certains insectes, dont le Bombyx (ver à soie). Certaines araignées sont aussi appropriées pour la production de soie. La dénomination "soie" désigne tant la fibre que le tissu. Les tissus en soie sont appréciés à cause de leur éclat, souplesse et leur douce texture.

  • Fibre de verre

    La fibre de verre est une fibre très fine qui est produite à partir de verre fondu. Les fibres de verre sont utilisées comme fibre de renfort dans les composites.

  • Fibre extraite de la feuille de plantes

    Le sisal, de raffia et l'abaca sont des fibres de cellulose naturelles extraite de la feuille de plantes.

  • Fibre fibrillée

    Une fibre fibrillée est obtenue en fibrillant des rubans de polypropylène. Les premières fibres de gazon synthétiques étaient fabriquées sous forme de feuilles de polypropylène fibrillées, ce qui imitait assez bien l'aspect du gazon naturel et présentait des avantages de coûts de production importants.

  • Fibre libérienne

    La fibre libérienne (fibre du liber, fibre d'écorce) est extraite du phloème ou de l'écorce de certaines plantes. Exemples: lin, chanvre, jute, kenaf, kudzu, okra, ramie.

  • Fibre métallique

    Fibre inorganique aux propriétés conductrices ou réalisant un blindage IEM.

  • Fibre modacrylique

    Des polymères contenant au minimum 50% et au maximum 85% d'acrylonitrile.

  • Fibre polychlore de vinyle

    Les fibres PVC sont commercialisées sous les noms suivants: Rhovyl, Fibravyl, Thermovyl, Isovy, Retractyl, Crinovyl, Envilon, Nip.

  • Fibre technique

    Les fibres techniques présentent des caractéristiques approriées pour en fabriquer des produits textiles ou composites très résistants à des conditions extrêmes (climatologiques, utilisation en industrie, vêtements de protection…) ou des textiles multifonctionnels/intelligents.

  • Fibre textile

    Selon leur origine et/ou méthode de transformation, les fibres textiles sont divisées en fibres naturelles (végétales ou animales), artificielles (traitement chimique de matières naturelles), synthétiques et minérales (fibres métalliques, de basalte, céramiques…). L’industrie textile exige que la composition fibreuse soit affichée sur des étiquettes.

  • Fibres aramides (Nomex, Kevlar)

    Les polyamides aromatiques, ou aramides, sont une classe de matériaux résistant à la chaleur et/ou présentant de bonnes propriétés mécaniques. Ils ne peuvent être utilisés que comme fibres, qui servent surtout à la fabrication de matériaux composites, en renfort de matrices. Le mot "aramide" vient de la contraction de l'anglais aromatic polyamide. Nomex et Kevlar en sont des noms commerciaux. Les fibres aramides sont utilisées dans dans de nombreuses applications à haute technologie dans l'aéronautique, l'aérospatiale, la construction navale, le secteur militaire, les équipements de sécurité (gilets pare-balles, casques et gants anti-coupures), l'automobile et le sport et loisir (raquettes de tennis (cordage), ski et pièces de bicyclette). Le point de fusion des aramides est très élevé (>500 °C).

  • Fibres d'origine animale

    Des fibres naturelles d'origine animale, dont la laine de mouton, lama, chèvre, lapin ou la soie (ver à soie, araignée).

  • Fibres de carbone

    La fibre de carbone (CF) se compose de fibres extrêmement fines, d'environ cinq à dix micromètres de diamètre, et est composée principalement d'atomes de carbone. Ce matériau est caractérisé par sa faible densité, sa résistance élevée à la traction et à la compression, sa flexibilité, sa bonne conductivité électrique et thermique, sa tenue en température et son inertie chimique. Sa principale utilisation est de servir de renfort dans les matériaux composites, ce qui permet d'obtenir des pièces ayant de bonnes propriétés mécaniques tout en étant nettement plus légères que les pièces métalliques.

  • Fibres minérales

    Les fibres minérales sont des fibres inorganiques et peuvent être extrudées de minéraux et de métaux: fibres céramiques, de basalte, de verre...

  • Fibres naturelles

    Les fibres naturelles sont d'origine végétale, animale ou minérale. Les fibres naturelles comportent des fibres protéiques, telles que la laine et la soie, des fibres cellulosiques, telles que le coton et le lin et des fibres de silicate telles que l’Asbestos.

  • Fibres protéiniques

    D'origine animale, les fibres protéiniques sont multicellulaires et proviennent du pelage de mammifères ou de secrétions de larves d'insectes comme le ver à soie. La laine de mouton est composée principalement de protéines kératineuses; tous les poils et fibres laineuses des mammifères sont semblables à cet égard. La fibre laineuse se compose d'une cuticule (zone externe qui comprend les écailles caractéristiques de la fibre), d'un cortex (qui forme la masse de la substance fibreuse) et d'une moelle, le canal central creux parfois absent de certaines fibres très fines ou de fibres qui ne sont pas parvenues à maturité. Les écailles extérieures ont une importance sur le plan de l'identification, et sur celui de la fabrication du feutre, un textile non tissé. Dans des fibres très détériorées, le motif des écailles est souvent modifié ou encore détruit.

  • Fibres végétales

    Les fibres végétales sont classifiées selon la source dans la plantes où elles sont récoltées comme des fibres libériennes, fibres de feuille ou fibres de graine.

  • Fil berbère

    Ce type de fil écru avec des taches brunes est souvent utilisé pour la confection de tapis.

  • Fil filament

    Un fil se composant d'un ou de plusieurs filaments.

  • Filage textile (polymères)

    Le filage textile est l’opération (ou l’ensemble d’opérations) consistant à transformer une masse visqueuse de polymère organique (fondue ou dissoute dans un solvant adéquat) en un ensemble de filaments continus parallèles et jointifs et, le plus souvent, bobinés, en finale, sous la forme d’un multifilament continu, dit aussi fil continu. Le polymère dissout est forcé à travers une filière, et ensuite refroidi. Le cas échéant, le solvant est enlevé après le passage à travers la filière.

  • Filament

    Fibre continue d'origine naturelle (p.ex. la soie) ou synthétique.

  • Filature à anneaux

    La filature à anneaux est une techniques machinale pour créer des fibres discontinues (coton, laine...). Le fil est renvidé sur un fuseau (petit support en carton ou en plastique) qui tourne. Le sens de rotation donne le sens de torsion. Si le fuseau tourne dans le sens contraire des aiguilles d'une montre ou Z si le fuseau tourne dans le sens horaire. Conventionnellement, sauf usage spécifique, les fils "simples" (comportant un seul brin), sont en torsion Z.

  • Filature à bouts libérées (Open-end)

    Dans ce processus, les fibres proviennant des rubans sont introduites dans un dispositif qui les individualisent et les transfèrent vers un rotor tournant à une très grande vitesse où il y’a formation du filé. L’extrémité du filé en cours de formation tourne sur elle-même, tandis qu'on lui apporte une à une des fibres. Ces fibres sont prélevées dans une masse alimentaire (généralement un ruban de carde) par un briseur. Ces fibres ainsi prélevées échappent au contrôle de la masse alimentaire et sont détachées par aspiration. Sous l’effet de la force centrifuge d'un rotor tournant à très grande vitesse de rotation, les fibres sont plaquées contre la paroi interne du rotor avant d'être incorporées dans le filé en formation. La rotation du rotor donne donc une torsion au filé.

  • Filature à jet d'air

    Système de filature pneumatique: le fil est fait en enveloppant des fibres autour d'un noyau de fibres à l'aide d'air comprimé.

  • Filière d'extrusion

    Une filière peut avoir un nombre d'orifices allant d'un seul jusqu'à plusieurs centaines. Au moment où les filaments sortent de la filière, le polymère liquide est d'abord converti en état semi-solide et puis solidifié. Ce processus d'extrusion et de solidification de filaments continus est connu sous le nom "filage", ce qui ne peut pas être confondu avec une autre opération textile du même nom, où des courtes pièces de fibres coupées sont transformées en fils textiles.

  • Financement participatif

    Le financement participatif ou le sociofinancement (au Canada) est une forme de financement alternatif par lequel des petites sommes d'argent sont collectées parmi beaucoup de personnes pour financer un projet ou une entreprise. Cette opération a typiquement lieu via l'Internet.

  • Flanelle

    La flanelle est un tissu duveteux et doux au toucher, à l'origine en laine cardée et maintenant en coton peigné.
    Alors qu'on parle de "tissu peigné" pour désigner la laine légèrement feutrée, lorsqu'elle l'est davantage, on parle de "flanelle". La flanelle est souvent utilisée dans la literie, les pyjamas et les chemises.

  • Fourrure

    La fourrure est la peau des animaux, garnie de ses poils et le matériau que l’être humain en tire pour s'en servir comme vêtement, garniture ou accessoire de décoration.

  • Gants

    Un gant est un accessoire de mode ou un vêtement recouvrant la main. Il est utilisé pour se protéger notamment du froid, ou encore pour le prestige (luxe, cérémonies). Les gants sont vendus par paire, dont un exemplaire pour la main gauche et une autre pour la main droite.

  • Gants de protection

    Les gants de protection ainsi que les vêtements de protection ressortent sous les équipements de protection individuelle.

    Cat.1. Risques mineurs: EPI de conception simple, destinés à l'hygiène, au confort ou à protéger contre des risques dont les effets n'ont pas de conséquence sur la santé de l'utilisateur ou sont facilement réversibles. Ces EPI font l'objet d'une autocertification de la part du fabricant.
    Il s'agit généralement de gants de protection légers, bon marché, agréables à porter et qui augmentent sensiblement le confort de travail. Ces gants de protection protègent par exemple de l'humidité, des salissures, de l'abrasion légère, des écorchures ou des brûlures superficielles.

    Cat. 2. Risques intermédiaires: EPI de conception élaborée en vue de protéger contre des dangers dont les conséquences pour la santé peuvent être durables. Ces produits sont soumis à des tests définis par les normes européennes par un laboratoire agréé. L'offre de gants de protection de cette catégorie est extrêmement étendue. Ces gants de protection sont souvent composés de plusieurs couches de matériaux, de nature diverse, parfois très sophistiqués, de manière à répondre à toutes sortes d'exigences professionnelles et protègent par exemple des coupures, de l'abrasion, des brûlures, des produits chimiques, des agents infectieux, de la contamination radioactive.

    Cat. 3. Risques mortels ou invalidants: EPI de conception très particulière, destinés à protéger contre des dommages irréversibles pour la santé. Ces EPI doivent non seulement avoir passé les tests de la catégorie 2, mais être également soumis à un système d'assurance qualité à la production. Il s'agit de gants de protection très spécifiques destinés par exemple aux pompiers, fondeurs, bouchers, électriciens ou employés de l'industrie chimique. Ils protègent contre les brûlures par flamme ou par projection de matière en fusion, contre les coupures profondes, la haute tension électrique, les brûlures et l'intoxication par produits chimiques.

  • Granulat

    Le granulat est la matière de base pour la production de produits plastiques et de textiles synthétiques. Les polymères vierges et recyclés sont souvent fournis sous la forme de granulat (grains).

  • Haute couture

    En France, d'où elle est originaire, la « haute couture » est une appellation juridiquement protégée émanant d'un décret de 1945. Les maisons de haute couture doivent répondre à un certain nombre de critères : travail réalisé à la main dans les ateliers de la maison, deux ateliers, nombre d'employés, l'unicité de pièces sur-mesure, deux défilés dans le calendrier de la haute couture chaque année, nombre de passages par défilé (au moins vingt-cinq), utilisation d'une certaine surface de tissu.

  • Industrie 4.0

    L’industrie 4.0 est la prochaine phase dans la numérisation du secteur manufacturier, poussée par quatre disruptions : l’énorme croissance du volume de données, de la puissance informatique et de la connectivité, surtout des vastes réseaux à faible puissance ; l’émergence des capacités analytiques et d’intelligence d’affaires ; nouvelles formes d’interaction humain-machine telles que les interfaces tactiles et les systèmes de réalité augmentée ; et les amélioration dans le transfert numérique d’instructions vers le monde physique, tel que la robotique avancée et l’impression 3D.

  • Innovation

    Innovation est le procès de convertir une idée ou invention en un bien ou en un service qui génère une plus-value ou pour lequel les clients sont prêts à payer.

  • Innovation incrémentale

    Une série de petites améliorations apportées à un produit existant ou à une ligne de production existante, ce qui, en général, aide les sociétés à maintenir ou à renforcer leur position concurrentielle au fil du temps.

  • Input circulaire

    L'utilisation d'énergie renouvelable, de matières premières biosourcées ou entièrement recyclables.

  • Jersey

    Le jersey est le nom générique pour des tissus tricotés endroits-envers.

  • Jupe

    La jupe (de l'arabe joubba pour long vêtement de laine) est un vêtement unisexe fixé au niveau des hanches ou de la taille pour couvrir tout ou une partie du bas du corps sans division pour chaque jambe et sans qu'en principe les bords inférieurs soient refermés.

  • Jute

    La fibre de jute est une fibre longue, douce et brillante qui se prête à être filée en fils rugueux et résistants. Elle est obtenue de l'écorce du jute, une plante de la famille Corchous. Le jute est une des fibres naturelles les plus abordables et est utilisé presqu'autant que le coton. Les fibres de jute contiennent avant tout du cellulose et de la lignine.

  • Kapok

    Le kapok, en malais kapuk, est une fibre végétale que l'on tire de fruits de plusieurs arbres de la famille des Bombacaceae. Le kapok est utilisé pour remplir oreillers et coussins (zafu).

  • Laine cheviotte

    Laine solide, épaisse et peu bouclée fournie par le cheviot, une race de moutons anglaise et écossaise originaire des monts Cheviot, entre le Northumberland et la frontière écossaise.

  • Laine croisée

    Cette laine parvient d'une race de mouton qui est le résultat d'un croisement de différentes races de moutons.

  • Laine d'agneau

    Laine provenant de la première tonte d'un agneau.

  • Laine d'échauffe, laine de peau

    Laine obtenue d'un animal mort par un procédé chimique ou biologique d’échauffé de peaux lainées, c’est-à-dire par fermentation.

  • Laine de la première année

    La deuxième tonte d'un agneau de moins de 12 mois est plus résistante que la laine d'agneau.

  • Laine mérinos

    Laine fine et très frisée de la race ovine "méronos".

  • Laine peignée

    La laine peignée est une laine qui est passée à travers des peignes de plus en plus fins afin d'éliminer les fibres les plus courtes et les dernières impuretés laissées par le cardage.

  • Laine vierge

    La laine vierge provient de la toute première tonte d'un mouton vivant et en bonne santé. La « pure laine vierge » ne contient pas plus de 0, 3 % d’autres fibres.

  • Le tri

    Le tri est le premier passage dans le processus de recyclage des déchets polymères (textiles et matières plastiques) après la collection des déchets. Lors de cette étape, les matériaux destinés au recyclage sont séparés, nettoyés et préparés. Selon leur nature, les déchets polymères triés sont transformés directement sur place ou renvoyés vers une société de recyclage spécialisée. Il y a de nombreuses catégories de matériaux et de processus, qui varient selon le type de produit.

  • Lin

    Le textile de lin, ou toile de lin, est une étoffe fabriquée avec la fibre de lin. Les vêtements en lin sont fort appréciés en raison de leur fraîcheur en été. D'après une récente découverte, les plus anciennes traces de la culture du lin datent d'il y a plus de 36 000 ans, en Géorgie occidentale.

  • Lin

    Le lin cultivé (Linum usitatissimum) est une espèce de plantes dicotylédones de la famille des Linaceae. Les applications traditionnelles de textiles en lin sont: la litterie, les sous-vêtements et le linge de table.

  • Lingerie

    Lingerie est le terme utilisé pour désigner l'ensemble des sous-vêtements et des vêtements de nuit féminins. Elle se caractérise par des tissus fins, lavables, brodés ou garnis de dentelles.

  • Lycra®

    Nom déposé par Invista (ancien DuPont) pour élasthane, un élastomère de polyuréthane avec une très grande élasticité.

  • Maillot de bain

    Le maillot de bain est porté par les femmes (autrefois aussi par les hommes) et est destiné à la pratique sportive (nager, plonger) et au bronzage.

  • Matelas

    Le matelas est un grand coussin rectangulaire utilisé par des personnes pour s'allonger. C'est un élément de confort en matière de sommeil. Le terme « matelas » résulte de la francisation de l'arabe "matrah".

  • Matériaux à changement de phase (MCP)

    Les matériaux à changement de phase constituent un tampon face aux variations de température. Lorsqu’ils passent d’une phase à l’autre (par ex. de la phase solide à la phase liquide), ils stockent de l’énergie ou libèrent à nouveau cette énergie stockée alors que la température ambiante reste constante.

  • Matériaux adaptifs

    Un matériau adaptatif est capable de modifier spontanément ses propriétés physiques (forme, conductivité, couleur, viscoélasticité...) en réponse à des sollicitations naturelles ou provoquées (variation de température, de champ électrique ou magnétique, de contrainte...). C'est à dire que le matériaux réagit à un stimulus détecté à l'extérieur et adapte sa réponse.

  • Matériaux fluorescents

    Les matériaux fluorescents absorbent les photons lumineux de courte longueur d’onde (hautement énergétiques) et émettent assez rapidement de la lumière d’une longueur d’onde plus longue. Les azurants optiques constituent un exemple typique: ils absorbent les rayons UV et émettent de la lumière visible, ce qui confère au matériau un effet optique de blancheur plus importante.

  • Matériaux phosphorescents

    Les matériaux phosphorescents stockent l’énergie lumineuse en cas d’exposition à une source lumineuse. Ensuite, cette énergie est restituée sous forme de lumière visible. Cet effet est visible dans le noir durant un laps de temps spécifique.

  • Matériaux photochromatiques

    Les matériaux photochromatiques sont des matériaux incolores qui “émettent” de la couleur lors d’une exposition à la lumière, notamment la lumière visible et les rayons UV. Lors d’une exposition à la lumière, leur structure moléculaire change, ce qui leur permet d’obtenir une couleur spécifique. Lorsque la source lumineuse est retirée, la couleur disparaît également.

  • Matériaux thermo-électriques

    Sous l’effet d’un gradient thermique, un matériau thermo-électrique est capable de produire un courant électrique. Inversement, le matériau est en mesure de générer un gradient thermique lorsque le matériau est traversé par un courant électrique.

  • Matériaux thermochromes

    Les matériaux thermochromes changent de couleur sous l’influence de variations de température.

  • Microfibre

    Fibre synthétique dont la masse linéique (ou titre) est inférieure à un denier ou décitex (1 g/10 km)

  • Microplastiques

    Les microplastiques sont les petites particules (< 5 mm) de matière plastique dispersées dans l'environnement. Il peut s'agir de fragments d'objets en plastique ou de microbilles de plastique de plus en plus utilisées par l'industrie et dans les cosmétiques depuis quelques années, ou de fibres synthétiques (abondamment retrouvées dans les boues d'épuration qui sont épandues sur les sols). On distingue des « microplastiques primaires » et « secondaires ». Les matières et matériaux secondaires se forment dans l'environnement à la suite des ruptures et dégradations des premiers, notamment en mer où une dégradation photochimique activée par les UV solaires (UV-B en particulier). Le mouvement des vagues et les oxydants font que les plastiques flottants ou en suspension dans l'eau près de la surface libèrent rapidement diverses molécules organiques dans l'eau ; ceci est démontré au moins pour le polyéthylène, le polypropylène, le polystyrène et le polytéréphtalate d'éthylène qui dès après quelques jours à la lumière UV dans l'eau libèrent des molécules de bas poids moléculaire avec des groupes terminaux oxydés, supposées être des produits de scission de chaîne provenant de la dégradation des polymères de matières plastiques.

  • Mode

    La mode (ou les modes), et plus précisément la mode vestimentaire, désigne la manière de se vêtir, conformément au goût d'une époque dans une région donnée. La mode concerne en outre les chaussures, accessoires, la coiffure et le maquillage. La mode est une tendance distinctive et souvent constante de s'habiller.

  • Mohair

    Laine soyeuse fabriquée à partir de la toison de la chèvre angora.

  • Moire

    La moire est un tissu disposant d'un effet d'ondulation obtenu par calandrage lors de sa fabrication.

  • Moquette

    Une moquette est un revêtement de sol textile dont la couche supérieure consiste de poils attachés à une couche inférieure (le dossier). Le poil consiste de touffes tordues qui ont été subies à un traitement thermique pour préserver leur structure. Des moquettes sont tissées, touffetées, nouées ou non-tissées (p.ex. aiguilletées). Au cas où la moquette est attachée au sol, elle est considérée comme un produit de construction qui tombent sous le champ d'application du Règlement Européen relatif aux produits de construction N°. 305/2011 (Construction Products Regulation, CPR)

  • Moulage par injection

    Le moulage par injection est une technique de fabrication de pièces en grande ou très grande série. La technique est appropriée pour la production en masse de pièces identiques.
    L'avantage le plus important est que le prix de revient par pièce (en cas de production en masse) est extrêmement bas.

  • Moulage par soufflage

    Le moulage par soufflage est un procédé de mise en forme par moulage de matériaux polymères thermoplastiques — issus par exemple de HDPE, LDPE, PET, PP, PVC — qui est utilisé pour fabriquer en discontinu des corps creux, tels des bouteilles, des flacons ou des réservoirs d'essence pour automobiles. A partir de la matière thermoplastique en état fluide, un tube (paraison) est extrudé (en extrusion-soufflage). Ensuite un gaz comprimé (air le plus souvent) est injecté à l'intérieur de ce produit creux, préalablement réchauffé, dans un moule de soufflage : la matière s'étire, vient se plaquer contre l'empreinte et épouse sa forme. Après refroidissement, le moule s'ouvre et la pièce est éjectée.

  • Mousse à mémoire de forme

    La mousse à mémoire de forme (nom de marque TEMPUR®) est un composé chimique à base de polyuréthane. Elle est mélangée à d'autres composés qui en augmentent la densité et la viscosité. La mousse à mémoire de forme a un comportement viscoélastique. Elles est utilisée pour la fabrication de matelas ou de coussins pour réduire la pression sur certaines parties du corps reposant.

  • NIAS - Substances non ajoutées intentionnellement

    NIAS sont des substances inattendues et potentiellement nocifs qui peuvent migrer du matériaux d'emballage ou d'autres matériaux de contact alimentaire à la nourriture. Conformément à la loi, les NIAS doivent être jugés par des principes d'évaluation des risques scientifiquement reconnues. Le Règlement européen (UE) N°. 10/2011 concernant les matériaux et objets en matière plastique destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires, stipule que les risques de santé potentiels dans les produits d'emballage alimentaire doivent être analysés par le producteur selon les principes internationaux en vigeur concernant l'évaluation des risques.

  • Non-tissé

    On appelle le non-tissé tout produit manufacturé, constitué d'un voile, d'une nappe ou d'un matelas de fibres qu'elles soient réparties directionnellement ou par hasard, et dont la cohésion interne est assurée par des méthodes mécaniques et/ou physiques, et/ou chimiques et/ou par combinaison de ces divers procédés, à l'exclusion du tissage et du tricotage.

  • Non-tisse formé par voie aérodynamique

    Ce type de non-tissé est réalisé en introduisant des fibres dans un courant d'air et en les transportant ensuite vers un sangle de transport ou un tambour perforé, où elles forment une nappe, dont les fibres sont orientées par hazard.

  • Non-tissé formé par voie fondue

    Les non-tissés formés par voie fondue se trouvent tout d'abord sous forme de granulés de polymères qui sont ensuite fondus puis entraînés au travers d'une filière, les fils qui en résultent sont soit étirés par de l'air froid (spunbond) soit par de l'air chaud (meltblown).

  • Nylon

    Le nylon est le nom d'une matière plastique de type polyamide souvent utilisée comme fibre textile. A l'origine, le nylon a été développé pour substituer la soie.

    Le nylon, qui a été inventé en 1935, est un polymère aux multiples applications. Ses propriétés d’élasticité et de résistance en ont fait une des fibres textiles synthétiques les plus courantes. Cette matière, encore utilisée de nos jours dans les vêtements, a révolutionné la fabrication industrielle des bas pour femmes à partir de 1939. Le nylon est une matière Plastique de type polyamide (aussi appelée "polyamide 66") qui a été inventée par Wallace Carothers en 1935. Cette matière a très vite été utilisée comme fibre textile car ses fils élastiques et résistants sont bien adaptés au tissage.

  • Pantalon

    Un pantalon est un vêtement porté sur la partie inférieure du corps, les deux jambes étant couvertes séparément.

  • Pardessus

    Un pardessus (manteau) est un vêtement plus long que les hanches (contrairement à la veste ou au blouson). Il se porte par-dessus les autres vêtements pour se prémunir des intempéries. Il s'ouvre sur le devant, les manches sont longues et il comporte parfois une capuche. Les matières sont variables.
    Il existe plusieurs types de manteaux:
    Caban, manteau bleu marine caractéristique de la marine ;
    Cache-poussière, manteau long type pardessus ;
    Chesterfield, manteau à boutonnage dissimulé ;
    Canadienne, manteau épais qui sert à tenir chaud ;
    Ciré, manteau imperméable porté par les marins ;
    Duffle coat, manteau de marin aux attaches en petites cornes de bois, en laine épaisse et à large capuche ;
    Gabardine ;
    Houppelande, sorte de manteau proche de la cape porté au Moyen Âge ;
    Imperméable, manteau avec traitement spécifique contre la pluie ;
    Loden ou lodo, manteau de couleur verte du Tyrol connu dès le XIV siècle ;
    Macfarlane, manteau long dépourvu de manche et muni d'une cape ;
    Mackintosh (manteau) ;
    Mandille, manteau court à 3 pièces que portaient les personnes de basse condition (laquais) ;
    Paludamentum, manteau porté par les généraux sous la République romaine ;
    Pardessus ; terme générique désignant le vêtement que l'on met par-dessus les autres. Synonyme : manteau, caban, imperméable ;
    Parka, s'arrête à hauteur de cuisse et est épais ;
    Pèlerine ;
    Raglan ; manteau dont les manches n'ont pas de couture aux épaules ;
    Redingote ; vêtement intermédiaire entre la robe et le manteau, dont le nom provient de l'anglais riding coat (littéralement, manteau pour la monte, manteau de cavalier) ;
    Saharienne, manteau conçu pour être porté par temps chaud ;
    Trench-coat ;
    Ulster, manteau à double boutonnage.

  • Pâte d'impression

    Lors de l’impression de textiles, le colorant ou le pigment ne se présente pas sous forme de solution aqueuse, au lieu de cela, il est habituellement finement dispersé dans une pâte d’impression en forte concentration.

  • PEEK (polyétheréthercétone)

    Le PEEK est un thermoplastique semi-cristallin aux excellentes prestations sous une large gamme de températures et de conditions extrêmes. Le PEEK a une résistance thermique, mécanique et chimique exceptionnelle. Il peut être appliqué à une température continue de 250°C et se caractérise par une excellente résistance chimique à long terme. Le polyétheréthercétone ou PEEK a été développé par l'industrie aérospatiale américaine vers la fin des années 1970. A la fin du 20° siècle, une variété très pure et implantable de PEEK (PEEK-OPTIMA) a été commercialisée par "Invibio Biomaterial Solutions" pour des applications dans l'industrie des dispositifs médicaux.

  • Peignoir

    Un peignoir ou une robe de chambre est un vêtement ample qui se porte au-dessus d'un vêtement de nuit, d'autres vêtements ou sur le corps. Le peignoir se porte typiquement à l'intérieur de la maison après le bain ou à la piscine.

  • Peluche

    La peluche est un textile à l'aspect poilu et ayant un toucher doux. Elle est utilisée dans l'ameublement, dans la confection et surtout dans la fabrication des jouets d'enfants en forme d'animaux. A l'origine, la peluche était fabriquée de mohair, puis de soie sur un fond en coton et aujourd'hui surtout de matières synthétiques telles que le polyester.

  • Perméabilité à l'air

    La porosité ou le passage d'air à travers d'un tissu. La perméabilité à l'air détermine entre autres la résistance au vent des voiles, la résistance à l'air de parachutes, l'efficacité des filtres. Elle est aussi une mesure de la chaleur/fraîcheur d'un tissu.

  • Personnalisation de masse

    La production de biens et services personnalisées ou sur mesure qui répondent aux besoins différents et changeants du consommateur à des prix abordables (comparables avec les prix des produits de masse). Des technologies, telles que la numérisation, l’internet, modularisation de produits et la production allégée annoncent la dernière phase de la segmentation du marché où chaque client est en mesure d’acheter des produits ou services qui répondent exactement à ses souhaits.

  • Plastiques renforcés de fibres (FRP)

    Les matériaux polymères renforcés de fibres contiennent des fibres de haute ténacité et de module élevé, liées à une matrice aux caractéristiques physiques et chimiques différentes ou non.

  • Poil de chameau

    Cette fibre animale récoltée de chameaux appartient au groupe de fibres de poils spéciales. La fibre textile la plus satisfaisante est récoltée de chameaux de type bactrien. Ces chameaux-ci ont une couche de protection supérieure aux longues fibres rugueuses (40 cm). Les fibres fines et plus courtes de la couche isolante inférieure (4-13 cm) est le produit qui s'appelle le poil de chameau. Le poil est rassemblé lorsque les animaux changent de poils. Ensuite les poils sont peignés pour séparer le duvet désiré des poils extérieurs rugueux. La fibre de couleur rouge qui en résulte a un diamètre de 5-40 microns. Les tissus à base de poils de chameau ont d'excellentes propriétés isolantes et sont chauds et confortables à porter. Les poils de chameau sont surtout utilisés dans la fabrication de manteaux de qualité supérieure, de laine à tricoter, de couvertures et de tapis. Les fibres rugueuses de la couche supérieure sont appliquées dans les tissus industriels tels que les courroies de machine.

  • Polyacrylique (PAN)

    Fibre syntétique produite par la polymérisation de la molécule d’acrylonitrile. Les longues molécules linéaires de la fibre polyacrylique sont très appropriées comme fibre textile.

  • Polyamide (PA)

    Le nylon est le nom générique pour tous les polyamides fibrogènes à longue chaîne et aux groupes amide répétitifs. Les polyamides comprennent la plus grande famille de matières plastiques avec une grande gamme d’applications. Les polyamides sont souvent transformés en monofilaments et en fils. Les polyamides sont très résistants à l’usure et ont de bonnes propriétés mécaniques, même à des températures élevées, une faible perméabilité aux gaz et une bonne résistance chimique.

  • Polybenzimidazole (PBI)

    Les polybenzimidazoles forment une classe de thermoplastiques hétéroclites avec une résistance thermique supérieure. Ils sont préparés à base de tétra-amines aromatiques et d'une acide dicarboxylique ou d'un produit dérivé. Les polybenzimidazoles sont caractérisés par une très haute résistance mécanique et thermique. Ils sont appliqués dans de nombreux domaines industriels: semi-conducteurs, pétrochimie, aérospatial. Les applications les plus importantes sont les vêtements résistants à des températures élevées, les joints d'étanchéité, les membranes utilisées dans des processus de séparation divers, les boîtes d'isolation et les isolateurs thermiques.

  • Polychlorure de vinyle (PVC)

    Le polychlorure de vinyle, ou PVC, est utilisé dans de diverses applications industrielles, techniques et quotidiennes : allant de châssis de fenêtre et des poches de sang jusqu’aux cartes de crédit et des imperméables. Le PVC est composé de carbone (38,41 %) d'hydrogène ( 4,86 %) et de chlore (56,73 %) et a été produit de manière commerciale à la fin des années 1920, après avoir ajouté des additifs au mélange pour créer une matières plastique qui est fort appréciée pour sa flexibilité, durabilité et faible coût de revient.

  • Polyester (PET/PES)

    Pour des applications textiles, on utilise le polyester thermoplastique. Les granules de polyester sont fondu et filés en monofilaments.

  • Polyethylène (PE)

    Le polyéthylène est obtenu par polymérisation des monomères d'éthylène. L'éthylène, ou, selon la nomenclature de l'IUPAC, éthène, est un hydrocarbure insaturé. Il existe différents types de polyéthylène, dont les homopolymères (LDPE et HDPE) et des copolymères (LLDPE).

  • Polyéthylène basse densité (PE-LD)

    Le polyéthylène basse densité (PE-LD) est un polymère thermoplastique de grande consommation qui est obtenu par polymérisation radicalaire de l’éthylène (ou éthène) en opérant sous très haute pression (1 800 à 3 000 bar) à environ 200 °C. Le PE-LD est non-réactif aux températures ambiantes, à l'exception dans la présence d'agents fortement oxydants; un nombre de solvants le font gonfler. Il résiste à des températures continues supérieures à 80°C et à une température de 95°C pendant une période brève. Fabriqué en des variations transparentes ou opaques, il est relativement flexible et robuste. Le PE-LD est utilisé à grande échelle dans la fabrication de plusieurs conteneurs, des flacons de distribution, des flacons laveurs, des tubes, des sacs en plastiques pour des pièces d'ordinateur et de plusieurs équipements labo. L'usage la plus répandu est le sac en plastique.

  • Polyéthylène haute densité (PE-HD)

    Le polyéthylène haute densité (PE-HD) est un polyéthylène thermoplastique à base de pétrole. En raison de son rapport résistance-densité élevé, le PE-HD est utilisé dans la fabrication de bouteilles en plastique, des tubes résistants à la corrosion, des géomembranes et le plastibois. Le PE-HD est généralement recyclé.

  • Polymères à mémoire de forme

    L’effet mémoire de forme (EMF) est la possibilité pour un matériau d’être déformé de manière stable dans un certain domaine de température et de retrouver sa forme initiale par chauffage.

  • Polypropylène (PP)

    Polypropylène (polypropène) est une résine synthétique qui est le résultat de la polymérisation de propylène. Comme il est l'une des familles importantes de résines polyoléfines, le polypropylène est formé ou extrudé pour en faire de nombreux produits plastiques qui doivent répondre aux exigences de robustesse, flexibilité, de poids léger et de résistance à des températures élevées. Il est aussi transformé en fibres pour des applications textiles industrielles et domestiques. Le polypropylène peut également être polymérisé avec de l'éthylène pour la production de copolymères éthylène-propylène élastiques.

  • Polyuréthane (PUR)

    Le polyuréthane est produit par la réaction d’un polyol (un alcool possédant plus de deux groupes hydroxyles réactifs par molécule) et d’un polymère iocyanate dans la présence de catalyseurs et d’additifs appropriés. Le polyuréthane est appliqué dans des matelas, divans, isolation, enductions et peintures liquides, dans des élastomères durs (roues de patins à roulettes) ou dans des mousses flexibles (jouets), dans plusieurs fibres élastiques et beaucoup d’autres applications.

  • Popeline

    La popeline est une toile qui présente une côte fine et serrée ; elle est absorbante, souple et légèrement soyeuse. Pour l'obtention de la popeline, les tisseurs utilisent un fil de chaîne plus fin que le fil de trame. À l'origine, elle était fabriquée avec une chaine en coton et une trame en laine retorse. Elle est souvent employée pour des chemises, des corsages et des robes.

  • Prêt-à-porter

    Le prêt-à-porter est constitué de pièces vendues en tant que produit fini et non pas réalisées sur-mesure à des prix relativement abordables.

  • Production allégée

    Le processus du lean manufacturing vise à faire plus avec moins grâce au principe de la 'pensée lean': l'effort continu d'éliminer ou de reduire les trois ennemies de Lean: Muda (déchets), Muri (surcharge) et Mura (irrégularité) - ou toute activité qui consomme des resources sans créer de plus-value) dans le design, la fabrication, la distribution et les services aux consommateurs. Le concept "Lean" fut développé par Toyota.

  • Produits auxiliaires textiles

    Des produits auxiliaires textiles servent à améliorer tant le processus de production textile que les propriétés du produit textile final. Le terme comporte une grande variété de produits chimiques spécialisés, allant d’agents de nettoyage pour les fibres naturelles et d’ensimages permettant la fabrication à grande vitesse jusqu’aux additifs créant ou améliorant les propriétés du produit textile, telles que les propriétés easy-care, ignifuges, antimicrobiennes… lors de chaque phase de production (extrusion, filature, tissage, ennoblissement).

  • Produits incapsulés

    Les produits encapsulés sont enveloppés d’un manteau polymère qui protège le contenu de la matrice de l’autre côté du polymère. Ce manteau polymère peut être cassable ou non.

  • Propriété intellectuelle

    La propriété intellectuelle est le domaine comportant l'ensemble des droits exclusifs accordés sur des créations intellectuelles. Elle comporte tant la propriété littéraire et artistique, que la propriété industrielle, qui regroupe, d'une part, les créations utilitaires, comme le brevet d'invention et le certificat d'obtention végétale ou au contraire un droit de protection sui generis des obtentions végétales, et, d'autre part, les signes distinctifs, notamment la marque commerciale, le nom de domaine et l'appellation d'origine.

  • Pull, pull-over

    Un pull ou pull-over est un vêtement tricoté qui couvre les épaules, le dos, le torse et surtout les bras (sinon, il s'agit d'un débardeur). Il est généralement en laine, parfois en d'autres fibres textiles. Les manches sont longues et il s'enfile par la tête, d'où son nom.

  • Pyjama

    Le pyjama (de l'hindi pajama, originaire du mot perse Payjama qui signifie vêtement de jambe et désigne un pantalon ample) est un vêtement usuel utilisé pour aller dormir. Il est généralement composé de deux pièces : une veste et un pantalon.

  • Quenouille

    Une quenouile est une tige (de bois) utilisée pour filer et tordre des fibres telles que la laine, le coton ou le lin. Elle est souvent alourdie le plus souvent par un disque ou un objet sphérique. Elle peut aussi être prévue d'un crochet, d'une rainure ou d'une ecoche pour guider les fils.

  • Ramie

    La ramie est une fibre naturelle produite de Boehmeria nivea ou d’ortie de Chine, une plante de la famille d’orties. Au cours d’une période de plus de 6000 ans, les fibres sont récoltées de la tige de la plante et utilisées pour la production de fils et de cordes, de filets de pêche, de papier et de produits textiles : linge de table, literie et rideaux.

  • Raphia

    Le Raphia est une fibre naturelle solide produite de la feuille de palmiers d’Afrique et de Madagascar. La nervure de la feuille du palmier est décapée pour en créer de longues fibres qui peuvent être teintes et tissées en une série de produits textiles: chapeaux, chaussures et tapis décoratifs.

  • Rayon

    Fibre produite de manière synthétique à partir d’une matière naturelle, la cellulose, extraite par exemple de pulpe de bois. Les qualités qui ressemble le soie sont souvent appelées "soie artificiel".

  • Recherche & Développement (R&D)

    Activité systématique qui combine la recherche fondamentale et appliquée et qui est orientée vers la solution d'un problème ou la création de nouveaux produits et connaissances. R&D peut résulter en des droits de propriété intellectuelle, tels que les brevets.

  • Recyclage

    Le recyclage est un procédé de traitement des métaux, plastiques, déchets (déchet industriel ou ordures ménagères) qui permet de réintroduire, dans le cycle de production d'un produit, des matériaux qui composaient un produit similaire arrivé en fin de vie, ou des résidus de fabrication. Le recyclage contribue à diminuer les quantités de déchets à stocker en décharge ou incinérer, à réduire la consommation énergétique, la pollution de l'air et des eaux. Le recyclage des déchets offre une source d'approvisionnement en matières premières alternative aux autres sources.
    Plusieurs normes ISO sont liées au recyclage, dont l'ISO 15270:2008 (matières plastiques) et l'SO 14001:2004.

  • Règlement sur les produits biocides

    Le règlement sur les produits biocides [RPB, règlement (UE) n° 528/2012] concerne la mise sur le marché et l'utilisation des produits biocides, qui sont utilisés pour protéger l'homme, les animaux, les matériaux ou les articles contre les organismes nuisibles, tels que les animaux nuisibles et les bactéries, par l'action des substances actives contenues dans le produit biocide. Ce règlement vise à améliorer le fonctionnement du marché des produits biocides dans l'UE, tout en garantissant un niveau élevé de protection de la santé humaine et de l'environnement.

  • Résine synthétique

    Les résines synthétiques sont des matériaux aux propriétés similaires aux résines naturelles d’origine végétale. Ce sont des liquides visqueux capables d’endurcir de manière permanente. Leur composition chimique est très différente des composés résineux sécrétés par les plantes. Certaines résines synthétiques sont produites par l’estérification de composés organiques. D’autres sont des plastiques thermodurcissables où le terme « résine » désigne tant le réactif chimique tant le produit ou les deux. La première résine synthétique - et aussi la résine synthétique la plus célèbre - est le Bakélite, une résine phénol. D’autres résines sont par exemples des résines polyuréthanes et des résines époxy. Les résines naturelles se trouvent dans les arbres, où elles réparent les dégâts en fermant les fissures et trous dans l’écorce. Les résines naturelles s’endurcissent sous l’influence de l’oxygène, tandis que les résines synthétiques s’endurcissent en général sous l’influence de la température.

  • Résistance à l'abrasion

    la résistance d'une fibre ou d'un tissu au frottement.

  • Robe

    Une robe est un vêtement qui couvre le corps d'une seule pièce allant des épaules aux jambes.

  • Ruban

    Un ruban est un long et mince faisceau de fibres. Les rubans sont le résultat de la préparation de la nappe de laine, de coton ou d'autres fibres au processus de filage. Suite au cardage, les faisceaux de fibres adoucies sont alignés de manière plus ou moins parallèle. Les rubans sont ensuite étirés et légèrement tordus pour former des longueurs adaptées au filage. Ces faisceaux non-filés de fibres sont des rubans.

  • Satin

    Tous tissu fabriqué selon l'armure satin, une des trois techniques de tissage de base. Les étoffes sont lisses, unies, fines et brillantes sur l'endroit et mat à l'envers. Le satin est produit en différents poids pour de différentes applications, telles que les jupes (soirée), doublures, draps et tissus d'ameublement. À l'origine fait en soie, le satin est aujourd'hui confectionné en matières synthétiques.

  • Short

    Le short est un vêtement pour homme ou femme qui se porte sur les fesses et la zone pubienne. C'est une sorte de culotte légère dont les jambes couvrent plus ou moins les cuisses.

  • Sisal

    Le sisal est une fibre extraite de l'Agave sisalana, une plante de la famille des Agavaceae originaire de l'est du Mexique, où on la trouve sous l'appellation de henequén. Très résistante, cette fibre sert à la fabrication de cordage, de tissus grossiers et de tapis. La plante et la fibre sont nomées d'après un port de Yucatán.

  • Small science

    La Small Science est un type de science qui est réalisée sans investissements importants, par des chercheurs travaillant seuls ou par de petites équipes, ou encore dans le cadre de projets communautaires.

  • Soie chappe (filoselle)

    La soie chappe est une soie grossière; il s'agit d'un déchet de soie naturelle, crée durant le dévidage de la soie à partir de vers à soie.

  • Solidité des coloris

    La solidité des coloris est la réstances des matériaux textiles de maintenir leur couleur sous plusieurs conditions externes, telles que le frottement (à sec et au mouillé), le lavage, la sueur, la salive, la lumière

  • Solvant

    Un solvant est une substance, liquide ou supercritique à sa température d'utilisation, qui a la propriété de dissoudre, de diluer ou d'extraire d’autres substances sans les modifier chimiquement et sans lui-même se modifier. Les solvants polaires (p.ex. l'eau) forment des ions, les solvants apolaires (p.ex. hydrocarbures) non. Ils sont soit acides, soit alcaïques, ou encore amphotériques (les deux) ou aprotiques (aucun des deux). Les composés organiques utilisés comme solvants sont entre autres les hydrocarbures, alcools, éthers, cétones, amines, hydrocarbures nitrés et halogénés. Les solvants sont utilisés dans des secteurs très diversifiés tels que le dégraissage, les peintures, les encres, la détergence, la synthèse organique, et représentent des quantités considérables en termes de tonnage et de chiffre d'affaires.

  • Sous-vêtements

    Les sous-vêtements sont l'ensemble des vêtements que l'on porte à même la peau ou plus généralement sous les vêtements.

  • Soutien-gorge

    Le soutien-gorge, ou la brassière au Canada, est un sous-vêtement féminin composé de deux bonnets servant à soutenir et protéger les seins

  • SVHC - substances extrêmement préoccupantes

    Les substances qui peuvent avoir des effets graves et souvent irréversibles sur la santé humaine et l’environnement peuvent être identifiées comme substances extrêmement préoccupantes (SVHC).

  • Sweat-shirt

    Un sweat-shirt, ou sweatshirt est une sorte de tee-shirt à manches longues. Il a une forme en « T » et s'enfile par l'encolure souvent élastique.

  • Système cyber-physique (CPS)

    Système cyber-physique est une francisation directe de l’anglais “cyber-physical system” (CPS) qui correspond à un système intégrant de l’électronique et du logiciel, des capteurs et des actionneurs et dotés de capacité de communication. Un système cyber-physique est autonome et “embarque” de ce fait les éléments mentionnés précédemment. Un CPS interagit avec son environnement dans lequel il prend des données, les traite et au travers d’une boucle de rétroaction contrôle ou influence le processus auquel il est associé. Les CPS sont utilisés pour contrôler et piloter les processus physiques et “augmentent” ainsi ces processus de fonctionnalités nouvelles. De par ses capacités de communication, un CPS peut agir en collaboration avec d’autres systèmes et/ou échanger des données avec des systèmes distants. La communication peut être filaire via un bus industriel par exemple et/ou sans fil. Lorsqu’un CPS utilise les technologies de communication de l’internet, il devient une brique de base de l’internet des objets.

  • T-shirt

    Un T-shirt ou tee-shirt est un maillot de corps qui doit son nom à sa forme en « T », sans col et initialement à manches courtes.

  • Taille

    La taille est indiquée sur une étiquette et indique la mesure utilisée pour fabriquer ou choisir des vêtements ajustés. Elle concerne des vêtements (blouson, veste, chemise, chemisier, robe, pantalon, jupe), des sous-vêtements (soutien-gorge, slip, culotte, caleçon, boxer) et des accessoires.

  • Tapis

    Les termes "moquette" et "tapis" sont souvent traitées de synonymes, bien qu'il s'agisse de deux produits distincts. En général, une moquette (tapis-plain) est fixée au sol sur toute la surface d’une pièce alors que le tapis est mobile et ne couvre que partiellement la surface d’une pièce. Les tapis sont placés au-dessus d'un autre revêtement de sol (dalles céramiques, parquet....).

  • Tarp ou tarpaulin (bâche)

    Le tarp ou tarpaulin (ou bâche) est une large toile de textile résistant, flexible et imperméable, offrant une grande résistance aux intempéries. Le tarpe est fabriqué de toile ou de polyester enduit au polyuréthane ou de matières plastiques telles que le polyéthylène.
    Le tarp est un produit de base dans l'abri d'urgence.

  • Technologie de pointe

    Des techniques/technologies considérées comme les plus avancées à une époque donnée.

  • Teindre, la teinture

    La teinture de la majorité des matériaux textiles peut avoir lieu lors de toutes les phases de la production. Les textiles fabriqués en laine sont souvent teints sous la forme de fibres.

  • Textile

    Textile est le nom donné à tout matériau susceptible d’être tissé et vient du verbe latin pour tisser: 'texere'. Actuellement, le terme est utilisé dans un sens plus large: le textile est u matériau, composé de filaments (fils continus) ou de fibres (fils discontinus). Le textile est tissé, tricoté, crocheté, noué ou aiguilleté. Le textile est presque toujours déformable et peut être un, deux ou trois dimentionnel

  • Textiles d'ameublement

    Les textiles d'ameublement sont plutôt lourds, épais et rigides et sont utilisés dans le but de garnir et de décorer des canapés, sièges, etc. La résistance à l'usure, la solidité des couleurs et l'entretien facile (résistance aux taches) sont des exigences auxquelles les textiles d'ameublement doivent répondre.

  • Textiles intelligents

    Les termes"textiles ou portables intelligents" sont utilisés de façon interchangeable.Le terme “textile intelligent” (smart textiles) couvre tant les “matériaux textiles intelligents” (smart textile material) que les “systèmes textiles intelligents” (smart textile system). Le contexte détermine laquelle des deux définitions suivantes est d’application: Smart (intelligent) textile material: matériau textile capable d’interagir de manière active avec son environnement, c.à.d. qui répond ou s’adapte aux changements dans cet environnement. Smart (intelligent) textile system: système textile qui manifeste une réponse voulue et exploitable en réaction aux changements dans l’environnement ainsi qu’à un signal ou input externe.

  • Textiles polaires

    Les textiles dits polaires sont des textiles synthétiques isolants constitués de polytéréphtalate d'éthylène (PES/PET).

  • Thermoformage

    Le thermoformage est une technique qui consiste à prendre un matériau sous forme de plaque ou de film, à le chauffer pour le ramollir, et à profiter de cette ductilité pour le mettre en forme avec un moule. Le matériau redurcit lorsqu'il refroidit, gardant cette forme. Dans le cas du thermoformage plastique, le matériau utilisé se présente le plus souvent sous forme de bobine, dès que l'épaisseur avant thermoformage se situe sous deux millimètres.

  • Thibaude (sous-tapis)

    Une thibaude est une sous-couche en feutre, caoutchouc ou polyuréthane qui est placée au-dessous d'une moquette. Une thibaude protège la moquette contre l'usure due à la friction entre le sol (rugueux/dur) et la moquette et augmente le confort.

  • Tissage

    Le tissage est un procédé de production de tissu qui implique l'utilisation d'un métier à tisser pour entrelacer deux ensembles de fils perpendiculairement: la chaîne qui s'étend longitudinalement et la trame qui la traverse. Les fils de chaîne sont tendus et parallèles les uns aux autres, généralement sur un métier à tisser.

  • Tissu

    Le tissu est constitué de deux éléments : la chaîne (l'ossature), dont les fils ont la longueur de la pièce, et la trame, dont les fils viennent croiser régulièrement les fils de la chaîne, suivant l'armure désirée, en un mouvement de va-et-vient.

  • Tissu à fil relevé

    Tissu dont la surface est densement couvertes de fibres coupées ou aux boucles. Au touché très doux (serviette de bain, velours, peluche).

  • Tissu éponge

    Le tissu éponge est un tissu très absorbant, basé sur l'armure toile. Il se fabrique en utilisant deux fils de chaîne et un fil de trame : le premier fil de chaîne, dit fond constitue l'ossature du textile, le second appelé effet ou de bouclette forme une superficie bouclée. La chaîne de fond est travaillée avec une plus grande tension que celle de bouclette, qui avec l’utilisation de fils (généralement de coton) à torsion douce donne au tissu le pouvoir de retenir beaucoup d’eau. Le tissu peut être de type simple ou double selon si les bouclettes sont présentes sur une ou deux faces du tissu. Le plus utilisé est le type double pour sa qualité d’absorption maximale d’eau. Dans le cas des chiffons utilisés pour le nettoyage, les fibres sont normalement synthétiques.

  • Tissu Jacquard

    Les motifs ne sont pas imprimés sur le tissu mais tissés. Le tissu est obtenu par entrecroisements de fils disposés dans la chaîne et ceux disposez dans la trame.

  • Titrage Tex

    Le tex est l’unité internationale de titrage depuis 1956. Le titre d’un fil exprimé en tex (abréviation tex) est la masse en grammes de mille mètres de ce fil.
    Ainsi : 1 tex = 1.10-6 kg.m-1 (masse linéique en unités SI)
    Son sous-multiple, le décitex (abréviation dtex) est plus couramment employé.

  • Triacétate de cellulose

    Le triacétate de cellulose, aussi appelé triacétate, est un ester de cellulose fabriqué par traitement de la cellulose par l'acide acétique. Il est surtout utilisé dans la production de textile et il a une très bonne résistance contre la chaleur (jusqu'à 200°C).

  • Tricot

    Le tricot est une matière d'œuvre extensible à boucles entrelacées qui peut aussi se qualifier sous le terme maille. Le tricot est une étoffe fabriquée à partir d'un fil. Le tricot est constitué de boucles, appelées mailles, passées l'une dans l'autre. Il y a deux variétés majeures de tricot : le tricot en trame et le tricot en chaîne. Dans le tricot en trame, plus commun, le fil court perpendiculairement aux colonnes, et toute l'étoffe peut être tricotée avec un seul fil qui va et vient, en rangs dans le sens de la largeur ; tandis que dans le tricot en chaîne, le fil court en gros le long des colonnes, et il faut un fil par colonne.

  • Tricot

    Le tricot est une matière d'œuvre extensible à boucles entrelacées qui peut aussi se qualifier sous le terme maille. Le tricot est une étoffe fabriquée à partir d'un fil. Le tricot est constitué de boucles, appelées mailles, passées l'une dans l'autre. Il y a deux variétés majeures de tricot : le tricot en trame et le tricot en chaîne. Dans le tricot en trame, plus commun, le fil court perpendiculairement aux colonnes, et toute l'étoffe peut être tricotée avec un seul fil qui va et vient, en rangs dans le sens de la largeur ; tandis que dans le tricot en chaîne, le fil court en gros le long des colonnes, et il faut un fil par colonne.

  • Tricot circulaire

    Tissu tricoté en forme tubulaire sans coutures à l'aide du processus de tricotage circulaire.

  • Tuftage

    La technique du tuftage est souvent utilisée dans la fabrication des tapis. Elle permet de fabriquer de manière rentable des produits polyvalents. Les termes tuftage ou tufté viennent du terme anglais « tuft », qui signifie littéralement : « touffe ». Le procédé de tuftage consiste à insérer le fil de poils (fil de la couche utile) dans un matériau support préfabriqué. Afin de relier solidement les touffes de poils au matériau support, un revêtement composé de dispersions de latex ou de polyuréthane est appliqué au dos de la matière première. Il est également possible d’utiliser un envers en mousse ou un entoilage tissé. Les moquettes fabriquées selon ce procédé sont appelées « produits tuftés ».

  • Tulle

    Le tulle est un tissu transparent et vaporeux formé par un réseau de mailles régulières de fins fils de coton, de lin, de soie, de laine ou, plus récemment, de fibres synthétiques. Il trouve d’abord usage dans la mode féminine, puis avec l’apparition de pièces plus importantes, dans le linge de maison (nappes, serviettes, etc.).

  • Velour côtelé

    Le velours côtelé est un textile composé d'un côté de fibres torsadées qui, lorsqu'elles sont tissées, sont parallèles les unes aux autres (à la manière de rayures bayadères) et de l'autre de fibres rases et serrées. Le velours côtelé moderne est, en substance, une forme striée de velours.

  • Velours

    Le velours, du latin « vilosus », velu, est une étoffe rase d'un côté et couverte de l'autre de poils dressés, très serrés, maintenus par les fils du tissu. Le velours peut être tissé de fibres synthétiques ou naturelles.

  • Velours d'Utrecht

    Tissu velours à poile de mohair très luxueux qui est utilisé comme textile d'ameublement, de décoration murale et dans des vêtements de gala. D'origine, le tissu fut fabriqué à Utrecht (Pays-Bas) à partir de la fin du 17ème siècle.

  • Veste

    Une veste est un vêtement à manches longues couvrant la partie supérieure du corps qui s'ouvre sur le devant et ne descend pas plus bas que les hanches. La veste se porte au-dessus des autres vêtements, même si elle peut, en hiver, se porter sous un manteau.

  • Vêtement de pluie, imperméable

    Un vêtement de pluie est un vêtement imperméable utilisé pour se protéger de la pluie. Un bon vêtement de pluie est cher, étant donné que non seulement le tissu dont il est composé, mais aussi les coutures sont rendus imperméables.

  • Vêtement pofessionnel

    Un vêtement professionnel est un article d’habillement porté pour un usage professionnel. Il est soumis à des lois qui règlementent son usage ainsi que son entretien.

  • Vêtements

    Un vêtement est un article d’habillement servant à couvrir une partie du corps humain. Il est le plus souvent en tissu mais les matériaux utilisés pour sa fabrication tendent à se diversifier au fil des siècles. La raison d’être d'un vêtement varie fortement selon les cultures et les périodes de l’histoire : pratique (protection), symbolique (signaler une posture morale) ou encore sociale (afficher un statut).

  • Vêtements de dessus

    Vêtements visibles portés au-dessus les sous-vêtements.

  • Vêtements de nuit

    Les vêtements de nuit sont portés pendant le sommeil.

  • Vêtements de protection

    Les vêtements de protection sont conçus pour protéger un individu contre les risques, tels que les blessures ou infections.

  • Vêtements de sport

    Les vêtements de sport constituent l'ensemble des vêtements portés pour la pratique du sport. Le design est en fonction des exigences du sport pratiqué.

  • Vêtements pour bébés

    Vêtements pour des enfants de 0 à 1 an. Le STANDARD 100 by OEKO-TEX® impose des exigences les plus strictes sur des vêtements/articles pour bébés et bambins jusqu'à 3 ans (sous-vêtements, barboteuses, literie, produits en tissu éponge, etc.).

  • Vêtements thermiques

    Vêtements de protection contre le froid. Ils peuvent être produits à partir de fils spéciaux (tels que le thermolactyl® légendaire de Damart) ou ils peuvent intégrer des PCM (matériau à changement de phase) dans le but de contrôler la température corporelle.

  • Viscose

    En 1891, Cross et Bevan ont découvert comment produire une fibre artificielle, la viscose, pour remplacer la soie naturelle. La viscose est obtenue lorsqu’on dissout le xanthate de cellulose dans une solution d’hydroxyde de sodium. Le processus de filtrage permet d’enlever les impuretés contenues dans la viscose obtenue. Pour obtenir les fils de viscose, on la met dans une solution d’acide sulfurique après l’avoir extrudée à travers une plaque où on retrouve de petits trous.

  • Voile

    Un voile et un tissu légèrement transparent à larges mailles, fabriqué d'un filament avec forte torsion, en armure unie. La majorités des voiles sont produits en coton ou en lin, mais aussi en soie ou en polyester ou viscose. Le terme dérive du latin 'velum' qui désigne un vêtement traditionnel ou religieux destiné généralement à masquer tout ou partie du corps et parfois du visage d'une femme.