La biocompatibilité d’un matériau désigne sa capacité à être tolérée par un organisme vivant, en particulier quand le matériau est présent tout près de la peau ou au sein de l’organisme (prothèse). Cette condition est nécessaire pour que le matériau ne provoque pas de réactions allergiques ou ne soit pas rejeté par le système immunitaire. 

Analyse de la biocompatibilité des textiles

La cytométrie en flux est une technologie biophysique basée sur le laser ou l'impédance, utilisée pour le comptage et le tri des cellules, la détection des biomarqueurs et l'ingénierie des protéines, en suspendant les cellules dans un flux de fluide et en les faisant passer par un appareil de détection électronique. Elle permet une analyse multiparamétrique simultanée des caractéristiques physiques et chimiques de milliers de particules par seconde.


Le processus de collecte de données à partir d'échantillons à l'aide du cytomètre en flux est appelé "acquisition". L'acquisition est effectuée par un ordinateur connecté au cytomètre en flux et par le logiciel qui gère l'interface numérique avec le cytomètre.

cytomètre fonctionnement

La biocompatibilité est la mesure dans laquelle les matériaux peuvent être utilisés ensemble ou la mesure dans laquelle un matériau étranger n'influence pas ou ne détériore pas l'environnement biologique dans lequel il est inséré ou mis en contact. Les textiles médicaux doivent répondre à des exigences de plus en plus sévères en matière de biocompatibilité.

Centexbel a développé une méthode d'essai permettant d'utiliser le cytomètre en flux pour effectuer des tests de biocompatibilité in vitro, comme alternative aux tests in vivo très contestés.